L'espoir d'ouvrir le 1er décembre pour les commerces non-essentiels

13 novembre 2020 à 3h11 par Dolorès CHARLES

Les principaux points à retenir de la conférence de presse donnée hier par Jean Castex, accompagné de plusieurs de ses ministres.

HIT WEST
Crédit: Jean Castex

« Il ne faut rien relâcher », c’est l’expression du jour. Le Premier ministre Jean Castex l’a rappelé hier à Paris, comme le directeur de l’ARS en Pays de la Loire Jean-Jacques Coiplet. Il ne faut pas relâcher les efforts, même si le taux d’incidence est en baisse avec 305 cas positifs pour 100 000 habitants dans la Région, 305 contre 321 mardi dernier. Le taux de positivité régional baisse à 15,5 %. Point négatif, chaque malade contamine entre 1,1 et 1,2 personne, or il faut passer en dessous de 1 pour casser la chaîne de transmission du virus.

POINT SUR LA SITUATION SANITAIRE

La France enregistre une hospitalisation toutes les 30 secondes et une admission en réanimation toutes les 3 minutes. Santé Publique France a également annoncé hier les derniers chiffres de la pandémie dans l'Hexagone : 33.000 nouvelles contaminations positives ces dernières 24h, 32 000 hospitalisations (un chiffre qui permet à la France de dépasser le pic d’hospitalisations du mois d'avril), plus de 4 800 personnes dans les services de réanimation, et 418 décès supplémentaires.

LES COMMERCES NON ESSENTIELS OUVERTS DANS 15 JOURS 

Pour l'heure, l'Etat "maintient" inchangé les règles du confinement pour les 15 jours à venir. A compter du 1er décembre Jean Castex l’a dit hier soir lors de son point presse, les commerces non essentiels pourront rouvrir avec un protocole renforcé, si (et seulement si) l’évolution sanitaire est positive mais les bars, restaurants ou salles de sport resteront fermés jusqu'à nouvel ordre. Pas de changement à l’école, petits groupes et 50% de présentiel au lycée, 100% au collège, et pour les fêtes de Noël, elles pourront se tenir en petit comité, mais il n’y aura pas de grande fête le 31 ! L’exécutif en dira plus à la fin du mois sur les déplacements des Français pendant les vacances.

Les commerçant(e)s nantais et leurs représentants (Plein Centre) se donnent rendez-vous à 14 heures pour une action symbolique alertant sur la mort annoncée des commerces de centre-ville. Une pétition est en cours...

CULTURE EN DANGER

Autre secteur impacté, la culture. A l'appel de la CGT Spectacle, un rassemblement ets programmé à midi, place du Ralliement. Le syndicat des artistes-interprètes appelle les intermittents, et les acteurs du spectacle, de l’audiovisuel et du cinéma à se réunir pour "alerter sur la situation catastrophique de la culture". Il réclame outre le droit de travailler, un soutien massif pour l’emploi et les créations.

CONTROLES RENFORCES

"Il serait irresponsable de lever et même d'alléger le dispositif" de confinement pour l'instant. En attendant un éventuel allègement, un renforcement des contrôles est prévu en France. 581.000 contrôles ont déjà été pratiqués depuis le 30 octobre, pour 88.455 verbalisations.