Pays de la Loire

L’Aiguillon-sur-Mer s’est équipée d’un drone

15 avril 2019 à 12h14 Par Emilie PLANTARD
Crédit photo : Brice Piveteau

A l’Aiguillon-sur-Mer, un drone survole désormais régulièrement la commune. Un collaborateur a été formé et utilise régulièrement l’équipement pour de multiples raisons.

Brice Piveteau est chargé de communication à la mairie de l’Aiguillon-sur-Mer, petite commune littorale en Vendée. Il illustre régulièrement les supports papier et multimédia de ses photos et fait appel à un prestataire de service lorsqu’il a besoin d’images aériennes. Passionné lui-même, il demande à la municipalité de s’équiper et d’être formé (Il a obtenu un certificat théorique de télépilote de drone délivré par la Direction Générale de l’Aviation Civile), un investissement d’environ 4000 euros. Depuis, plus besoin de sous-traiter, il utilise lui-même le drone pour prendre des images de la commune et des différents événements.

Un atout de taille pour la commune, notamment en matière de communication. Brice Piveteau au micro d'Emilie Plantard.

Écouter le podcast

"Il y a des possibilités avec le rédactionnel évidemment, mais aussi pour illustrer ce rédactionnel des fois les photos valent plus que des mots. Aujourd'hui, chacun est son propre média. Les collectivités aussi et ça passe par l'image donc autant délivrer les images le splus attractives de notre territoire."

Ses multiples usages sont un atout

Les services du nouvel équipement ne s’arrêtent pas là. Les applications sont nombreuses et Brice Piveteau s’autorise à changer de casquette dès que l’opportunité se présente. La belle image se transforme alors en image utile qui apporte parfois des informations essentielles.

La mairie a par exemple pu faire un inventaire précis des concessions du cimetière grâce aux photos aériennes. Elle peut également faire un état des lieux précis des côtes avant une pollution ou encore assister les équipes techniques sur certaines missions. Brice Piveteau raconte de quelle manière.

Écouter le podcast

 "L'idée c'est de se dire que sur les candélabres par exemple c'est plus facile de se lever plutôt que de louer une nacelle, on a une base de loisir dont le nettoyage du toit s'est fait il y a peu de temps mais avant j'avais passé un petit coup de drone pour voir dans quel état global était la toiture et ça a permis aux services techniques d'évaluer le temps de travail. Donc il y a des applications qui deviennent intéressantes et c'est ce que j'essaie de mettre en place avec mes collègues pour optmiser notre travail parce qu'on a cet outil là qui est simple, pratique et qui permet d'avoir un point de vue différent."

A l’Aiguillon-sur-Mer, on reconnaît donc sans hésiter les nombreux avantages à disposer de son propre matériel. Brice Piveteau reste d’ailleurs à l’écoute d’autres collectivités qui pensent également franchir le pas et qui auraient besoin de conseils.