Actualités régionales

L'affluence des vacances de la Toussaint au Parc de Branféré

28 octobre 2020 à 08h39 Par Alexandra BRUNOIS
Crédit photo : Yann Launay

Le contexte sanitaire n'y est évidemment pas étranger : les touristes sont nombreux, dans l'Ouest, pour ces vacances de la Toussaint. Les départements qui ne sont pas encore soumis au couvre-feu attirent tout particulièrement... Et certains sites voient leur affluence nettement augmenter, par rapport aux années précédentes. Reportage de Yann Launay au Parc de Branféré dans le Morbihan.

C'est le cas par exemple du parc animalier de Branféré, au Guerno, dans le Morbihan : de quoi mettre un peu de baume au coeur du directeur du parc, Frédéric Jayot, après le confinement du printemps et les dégâts de la tempête Alex :

Écouter le podcast
"Les visiteurs sont au rendez-vous, beaucoup de familles, un e fréquentation assez soutenue, pour ces vacances, malgré la météo... De l'ordre de 20% de mieux que l'année dernière, à peu près... Malheureusement, même si on fait un bon été et un bon automne, ça ne va pas compenser les pertes du printemps... ça va sauver la saison, on avait la chance d'avoir une entreprise en bonne situation financière, on va je pense pouvoir surmonter la crise... Evidemment il ne faudrait pas que cela recommence en 2021, c'est la crainte que l'on a..."

Cette affluence est la bienvenue, pour Frédéric Jayot et la cinquantaine de salariés du site, mais ne compensera pas les pertes liées au confinement du printemps :

Écouter le podcast
"En 2020, on sait que sur le parc, l'activité, ce sera moins 30%... et sur l'Ecole Nicolas Hulot, qui accueille des enfants en classe découverte, on a moins 65% par rapport à une année classique... Notre volonté est de maintenir l'emploi, il n'y aura pas de suppressions de postes. On a décalé un certain nombre d'investissements, sans les annuler complètement : si on n'investit pas, si on ne renouvèle pas, on hypothèque un peu l'avenir..."

BRANFERE FREDERIC JAYOT.jpg (377 KB)

DES VISITEURS DE L'OUEST ET D'AILLEURS

Parmi les visiteurs, de nombreuses familles de l'Ouest, qui ont souvent modifié leurs plans, du fait du coronavirus : c'est le cas par exemple de Stéphanie, enseignante en Mayenne, venue à Branféré avec ses enfants et ses propres parents, qui résident dans le Morbihan :

Écouter le podcast
"On a annulé Paris... On devait aller sur Paris, on a décidé qu'on irait pas... On devait résider chez nos anciens voisins, il y a une personne vulnérable qui n'avait pas focément non plus envie de nous accueillir... J'avais prévu de venir voir mes parents dans le Morbihan, je devais venir la semaine dernière, mais j'ai été cas contact, et en isolement la semaine dernière..."

Dans les allées du parc, on croise aussi de nombreux vacanciers venus de région parisienne. Comme Céline, Audrey, Nicolas et leurs enfants : ils sont voisins à Paris, et passent leurs vacances ensemble dans le Morbihan :

Écouter le podcast
"ça fait du bien, sachant qu'on est en appartement en région parisienne, et que là on a une maison avec du terrain... On s'était dit peut-être qu'on se rassemblerait dans la famille, peut-être se rejoindre tous à un endroit, pendant ces vacances communes... Et finalement non, parce qu'on n'a pas le droit d'être à plus de six... Les règles mettent aussi des murs entre les familles, en espérant que l'avenir nous permettra de nous réunir de nouveau..."

Le parc de Branféré fermera ses portes dimanche 1er novembre au soir. Une journée spéciale Halloween est programmée ce samedi 31 octobre (si les nouvelles mesures sanitaires le permettent) : les enfants sont invités à venir déguisés et à découvrir les créatures qui seront cachées dans le parc.

A noter que si le parc de Branféré ferme au 1er novembre, il reste possible pendant l'hiver d'accompagner les animateurs-soigneurs dans leur travail, en petit groupe, sur réservation.