Johnny Hallyday s'expose à Océane, à Rezé

15 juin 2018 à 4h07 par Dolorès CHARLES

Une messe anniversaire en hommage au chanteur décédé début décembre Johnny Hallyday aura lieu ce matin à Paris. A Rezé près de Nantes, une expo photos lui rend aussi hommage. Des clichés signé Tony Franck, son photographe officiel.

HIT WEST
Crédit: Alexis BEDU & Dolorès CHARLES

Johnny Hallyday aurait eu 75 ans aujourd’hui. L’artiste décédé début décembre est à l’honneur à Rezé, près de Nantes. Son photographe officiel, Tony Frank, a pris ses quartiers jusqu’au 23 juin dans la galerie du centre commercial Océane, avec une exposition photos hommage au chanteur. Plus de 90 clichés, dont certains inédits et … nantais. Tony Franck raconte ce qu'il a voulu montrer à travers cette expo, au micro d’Alexis Bédu.

Écouter le podcast

« J'ai montré le plus possible de Johnny avec des visages et des costumes différents. Il y a des photos de lui sur scène, en dehors de la scène. Il y a aussi des photos de tournage de clips, d'autres qui ont servi pour des affiches de spectacle et des pochettes de disques. Il y a deux panneaux avec des photos faites à Nantes. C'était première fois qu'il jouait avec un groupe de rock américain. C'est surtout la première répétition avant la tournée dont la première date était à Nantes. On le voit se donnait à fond pendant la répétition, se roulait par terre etc... Du vrai rock’n’roll quoi »

Tony Franck a photographié Johnny de ses débuts en 1965 à la tournée des Vieilles Canailles en 2015. Et le photographe a vécu de nombreux moments avec le rockeur et une amitié est très rapidement né.

Écouter le podcast

« On était devenu très amis. J'ai connu ma femme qui était sa maquilleuse à une époque. On a eu une petite fille, il a absolument voulu être le parrain de cette petite fille. L'hommage au moment de sa mort était vachement bien. Bravo à la France d'avoir fait ça. Mais je pense qu'il aurait dû avoir un enterrement plus comme les noirs aux Etats-Unis. Avec de la musique, des gens qui tapent dans les mains, des chansons... que ce soit joyeux plus que formel comme ça l'a été ».

Tony Franck … au micro d’Alexis Bédu. Six mois après sa mort, une messe en l’église de la Madeleine à Paris réunira les fans du taulier ce matin. Cette messe anniversaire et d’hommages au chanteur débutera à 11 heures.

Plus de 90 photographies inédites

Temoin de cette ascension hors du commun, le photographe Tony Frank nous présente un Johnny Hallyday comme on l’a rarement vu, dans l'intimité, en concert ou en studio. Tantôt impressionné par la puissance qui se dégage de l’idole des jeunes, tantôt presque gêné de s’immiscer dans son intimité, on ne ressort pas indifférent de ce voyage dans l’histoire du Rock’n’roll français ! Vous retrouverez même une poignée de photos prises à Nantes lors d’un concert en 1981. Des photos en noir & blanc ambiance seventies côtoient des portraits en couleur dans les grandes étendues des États-Unis. Toutes les photos sont datées et légendées et permettront aux fans comme aux novices, aux jeunes comme aux anciens de parcourir cette exposition pleinement.

Tony Frank a également regroupé 65 des plus beaux portraits de l’idole des jeunes sur une immense mosaïque de plus 4m2 Cinq clichés de Tony Frank seront disponibles à la vente au prix de 44.90€ au format 20x30 cm et disponible à l’Espace Culturel.

Une sélection de motos et voitures américaines seront exposées dans le centre commercial. Prêté par la concession Harley Davidson, 6 modèles phares seront à admirer. Des voitures américaines, chères à Johnny Hallyday, sont prêtées par les collectionneurs de la région.

Portrait Tony Frank

Récemment mis sous le feu des projecteurs grâce à son livre Gainsbourg, 5bis rue de Verneuil, Tony Frank souhaite à
présent rendre hommage à son ami de toujours Johnny Hallyday.

C’est pendant les vacances scolaires en 1959 que Tony Frank découvre la photo, le jazz et le blues : photo et musique
deviendront les deux passions de sa vie. En 1961, Tony écoute la musique qui déferle des Etats-Unis, le rock’n’roll :
Chuck Berry, Buddy Holly, Tommy Steele, entre autres, entrent à son Panthéon personnel. Il devient un habitué du Gold Drouot, club parisien incontournable des passionnés de rock, fréquenté par ceux qui vont bientôt être les sujets de ses photographies : Johnny Hallyday, Eddy Mitchell, Jacques Dutronc, Long Chris et les Datlons… dont Tony réalise la photo de pochette de leur premier 45 tours. A la même époque, Tony Frank place, avec Louis Amstrong, sa première photo à la Une d’un grand quotidien.

En 1964, il intègre la rédaction du mythique magazine « Salut les Copains ». Pour le mensuel, il réalise, aux quatre coins du monde, des reportages photos consacrés aux « vedettes » du moment et, parmi elles, celle qui va rapidement se démarquer, passant du statut de vedette à celui d’idole avant de devenir, définitivement, LA star du rock, Johnny Hallyday. En 1983, le photographe rejoint l’agence Sygma / Colibris avant de devenir douze ans plus tard indépendant.

Tout au long de sa carrière c’est Eddy Mitchell, Nathalie Baye, Bob Dylan, Mike Jagger, James Brown, Otis Redding, Véronique Sanson, Laurent Voulzy, Alain Souchon, et bien sûr Michel Polnareff et Serge Gainsbourg qui sont passés derrière son objectif. La complicité, la confiance et l’amitié entre Tony Frank et Johnny Hallyday ne se démentiront pas pendant 5 décennies, donnant l’occasion au photographe de constituer la plus importante et très certainement, la plus émouvante collection d’œuvres photographiques jamais consacrée à un artiste.

Au-delà de Johnny Hallyday, c’est sur la société française que l’œil affuté et tendre de Tony Frank s’est posé depuis plus de cinquante ans en nous faisant partager la vie et la carrière d’un artiste dont l’histoire se confond avec celle de la France et des Français.