Job saisonnier : Est-ce que c’est trop tard ?

1er juillet 2019 à 9h43 par Emilie PLANTARD

Année scolaire terminée, examens passés⬦ Il est temps pour les retardataires de chercher le travail saisonnier qui va occuper leur été. Trop tard ? Pour certains employeurs, oui. D'autres ont toujours des postes à pourvoir.

HIT WEST
Crédit: @MDEDE Vendée

L’été est arrivé, c’est le début d’une valse saisonnière entre ceux qui partent en vacances et ceux qui les remplacent. A cette heure, nombre d’employeurs ont anticipé et recruté ces effectifs temporaires. C’est le cas des administrations, des banques, des centres de loisirs… En restauration et en hôtellerie, beaucoup ont commencé leurs contrats il y a déjà quelques semaines. Cependant, il reste des emplois à pourvoir. On fait le point avec Aurélie Bazireau, chargée de mission en ressources humaines à la maison départementale de l’emploi de Vendée.

Écouter le podcast

« Il y a plusieurs secteurs où il y a des postes à pourvoir, comme la restauration qui est plutôt sur des postes de service ou de plonge. Sur les postes liés à l’agriculture, tout ce qui est cueillette de fruits ou légumes, effeuillage de maïs… L’agroalimentaire aussi cherche toujours des opérateurs de production pour pallier les vacances de leurs salariés. Et puis quelques postes d’agents d’entretien dans les campings. »

Il est urgent de postuler !

Ce n’est pas trop tard, mais il est urgent de se manifester auprès des employeurs ! Il existe plusieurs moyens d’y parvenir. Sur les réseaux sociaux, des dizaines d’offre circulent régulièrement. Et puis il y a les réseaux classiques dédiés à l’emploi.

Écouter le podcast

« Il y a aujourd’hui divers partenaires de l’emploi qui mettent à disposition des offres d’emploi, comme Pôle Emploi ou la Mission Locale pour les jeunes de 16 à 25 ans. Nous on a un site internet à la maison départementale de l’emploi www.emploi.vendee.fr où on diffuse des emplois en CDD ou CDI mais également des offres saisonnières. Et puis on a notre page La page des saisonniers de Vendée qui diffuse chaque jour des offres d’emploi sur des jobs saisonniers actualisés, qui sont à pourvoir. »

Les obstacles au recrutement

Car certains secteurs rencontrent de plus en plus de difficultés à combler leurs effectifs l’été. La charge physique, la durée du contrat ou le lieu d’embauche constituent parfois des freins difficilement surmontables pour les plus jeunes.

Écouter le podcast

« C’est devenu compliqué parce qu’il y a de moins en moins d’étudiants qui souhaitent travailler sur des périodes de 3 mois, certains préfèrent concilier vie professionnelle et vie personnelle, donc travailler 1 mois et partir 1 mois en vacances. Il y a aussi la problématique du logement sur le littoral qui est important, le coût du logement est élevé. Il y a peu de logements saisonniers disponibles donc c’est difficile si on n’a pas de pied à terre sur le secteur. Et puis il y a la question de la mobilité, si un étudiant de Nantes doit venir travailler sur Les Sables d’Olonne, il doit pouvoir se déplacer. Il y a plein de petites contraintes qui font que les postes sont de plus en plus difficiles à pourvoir. »

Des maisons de l’emploi sont présentes un peu partout en Bretagne et Pays-de-la-Loire, elles peuvent parfois proposer des solutions pour faciliter la mobilité ou l’hébergement des jeunes au plus près de leur emploi.