Insécurité à Nantes : la maire reçoit les étudiantes

20 novembre 2017 à 4h37 par Dolorès CHARLES

Johanna Rolland a rencontré les 5 étudiantes qui ont lancé une pétition concernant la sécurité au Hangar à Bananes, et dévoilé plusieurs mesures.

HIT WEST
Crédit: Cecile Dauguet

Une rencontre autour de l’insécurité : la maire de Nantes Johanna Rolland a rencontré les 5 étudiantes qui ont lancé le 25 octobre dernier une pétition concernant la sécurité au Hangar à Bananes. L’élue leur a annoncé un parcours sécurisé et vidéo-protégé entre le Hangar et le centre-ville, au premier semestre 2018. Ces étudiantes seront prochainement invitées à participer à une déambulation sur le terrain pour construire ce parcours en lien avec la Police.

Concernant l’hyper-alcoolisation, la Ville renforcera le nombre de postes de secours tenus par la Protection civile 44 et les Veilleurs de soirée sur le secteur. « Les drames qu’a connu Nantes sont tous, sans exception, liés à une consommation excessive d’alcool. »

Parmi les autres mesures annoncées, l’amélioration de l’éclairage, plus de coffret dotés de bouée, une communication sur les solutions de transports nocturne,s ou l’application stricte de la réglementation relative aux débits de boissons.

Le communiqué de la Ville de Nantes :

"Comme elle s’y était engagée, Johanna Rolland, Maire de Nantes a reçu ce matin, en présence de Gilles Nicolas, Adjoint à la sécurité et la tranquillité publique, les 5 étudiantes qui ont lancé le 25 octobre dernier une pétition concernant la sécurité au Hangar à Bananes. Rappelant les compétences des uns et des autres et appelant à la responsabilité de tous et chacun sur ces
questions de sécurité, Johanna Rolland a fait le point sur l’action de la collectivité et leur a annoncé plusieurs décisions visant à renforcer la sécurité au Hangar à Bananes et plus largement sur le cheminement entre le Hangar et le centre-ville.

« J’ai reçu ces étudiantes en saluant leur initiative, il est important que la parole puisse s’exprimer. » a précisé Johanna Rolland. « Si la sécurité est d’abord une compétence de l’État, je prends, en tant que Maire, toute ma part et assume mes responsabilités. Sur ces sujets il faut agir collectivement et construire dans la durée. C’est pour cela, par exemple, que j’ai proposé à la Préfète que le Hangar à bananes soit l’un des 1ers sujets de travail en commun dans le cadre de la mise en place de la Police de sécurité du quotidien. »

Lors de cette rencontre Johanna Rolland a annoncé la mise en place d’un parcours sécurisé, éclairé (1er trim. 2018), vidéoprotégé (rentrée 2018) et doté de bouées (fin 2017) entre le Hangar à bananes et le centre-ville. Les étudiantes initiatrices de la pétition seront prochainement invitées à participer à une déambulation sur le terrain pour construire ce parcours en lien avec la Police municipale et la Police nationale. Le parcours fera l’objet d’une signalétique spécifique et d’une
communication en direction des usagers.

Gilles Nicolas a rappelé le travail de fond mené sur la prévention de l’hyperalcoolisation, facteur de fragilité extrême pour les jeunes concernés. Ainsi en 2016, la Ville a renforcé la réglementation relative aux débits de boissons et est mobilisée pour son application stricte. Après une évaluation, le nombre de postes de secours tenus par la Protection civile 44 et les Veilleurs de
soirée sur le secteur du Hangar à bananes sera renforcé. Enfin, un travail partenarial est mené avec les établissements de nuit, bars et restaurants, et les acteurs associatifs étudiants organisateurs de soirée pour renforcer la sécurité des personnes participantes. Un courrier sera adressé dans les jours qui viennent à l’ensemble des BDE (Bureaux des étudiants) pour leur rappeler les règles pour l’organisation de soirées étudiantes, les tonus, leur annoncer les mesures de sécurité renforcée mises en oeuvre par la Ville et les inciter à communiquer auprès des étudiants sur les solutions de transports de nuit à leur disposition (Trams joker, Luciole et horaires de nuit).

« Les drames qu’a connu Nantes dans ce secteur sont tous, sans exception, liés à une consommation excessive d’alcool. C’est donc une responsabilité partagée qui doit être actionnée pour améliorer la situation. C’est tous ensemble, mobilisés sur ces questions et conscients de nos responsabilités que nous devons agir : État, Ville, établissements de nuit, associations étudiantes organisatrices de soirées et individus, chacun et chacune d’entre nous, au sein des groupes d’amis, lors de ces temps qui doivent rester festifs » a conclu Johanna Rolland.

Détails des mesures annoncées
1. Amélioration de l’éclairage : L’éclairage est un facteur de réduction du sentiment d’insécurité et de réduction des risques qui
permet également de faciliter l’action de la police. Les zones paraissant moins éclairées sont en cours d’identification pour la sécurisation d’un parcours éclairé entre le hangar et le centre-ville d’ici au 1er trimestre 2018 (début dès janvier). Une remise à niveau des candélabres défectueux a d’ores et déjà été effectuée la semaine dernière.

. Implantation dans le prolongement de ceux déjà existants (au nombre de 5 au Hangar à bananes) de coffrets dotés de bouée d’ici fin 2017 Le linéaire concerné couvrira les bords de Loire, du Hangar à bananes à la passerelle Schoelcher, incluant celle-ci ainsi que le Pont Anne de Bretagne. Des échelles permettront un accès à l’eau, là où cela sera nécessaire. Une mise en place très rapide de bouées d’abord temporaires puis définitives est prévue à partir de la semaine prochaine.

3. Couverture vidéoprotection du Hangar à bananes et du site des chantiers Le site des chantiers et du Hangar à bananes sera sous vidéoprotection dans le cadre du déploiement prévu en 2018 avec un visionnage 24/24h et 7j/7 des images.

La vidéoprotection déployée permettra une double action de sécurité :

• alerter les services de secours ou de sécurité de mise en risque des personnes : franchissements des gardes corps, malaises, personne en état d’hyper-alcoolisation, chutes en Loire,

• sécuriser un parcours piétons d’aller et de retour centre ville – Hangar à bananes entièrement
sous vidéoprotection d’ici à la rentrée 2018.

4. Renforcement du nombre de postes de secours avec la Protection civile 44 et les Veilleurs de soirée. Actuellement au nombre de 20 par an. Une évaluation du besoin sera réalisée début 2018 en vue de renforcer le dispositif en programmation de l’année prochaine.

5. Application stricte de la réglementation relative aux débits de boissons Et notamment l’obligation instituée en novembre 2016 de déclaration des soirées étudiantes par les établissements et la production par ces derniers d’un plan de sécurité et de prévention. Les établissements ne respectant pas ces obligations feront l’objet d’un passage en commission municipale des débits de boissons pouvant déboucher sur une sanction incluant la restriction d’horaires.

6. Communication sur les solutions de transports nocturnes :
• Luciole : elle relie le Quai des Antilles et le Hangar à Bananes à la place du Commerce, dans la nuit des jeudi de 4H15 à 5h45 toutes les 30 minutes de septembre à avril, et samedi de 2H15 à 7H15 toutes les 30 minutes de septembre à juin). Les horaires : https://www.tan.fr/fiche-horaires-luciole-32625.kjsp
• les « tram joker » : la mise en service commerciale depuis septembre 2017 des trams qui rentrent à vide vers le dépôt a renforcé l’offre de la Tan. Ce sont les lignes 2, dans le sens sud/nord vers Marcel-Paul et la ligne 3 dans le sens nord/sud vers la Neustrie.
• Les horaires de nuit du tramway, busway et chronobus le samedi ont été étendus le vendredi (de 00h30 à 2H30 du matin).