Hydrophone : le chantier avance

4 juillet 2018 à 13h27 par Katell LAGRE

HIT WEST

On y trouve déjà un port à sec et un musée dédié aux sous-marins, mais une activité plus inattendue sera bientôt abritée par la base de sous-marins de Lorient : le futur complexe des musiques actuelles - baptisé "Hydrophone" est en chantier. Un complexe de 2500 m² aménagé dans le K2, l'un des bunkers géants construits pendant la Seconde Guerre Mondiale pour abriter les sous-marins allemands.

Le K2 est composé de plusieurs alvéoles parallèles, chacune faisant 110 m de long pour 15 de large et 20 de haut, et c'est dans l'une de ces nefs que prendront place une salle de concert de 500 places, une autre de 120 ainsi que 5 studios de répétition et d'enregistrement. Mais pas question de gommer l'identité historique du lieu, comme l'explique Ghislain Baran, président de MAPL - Musiques d'Aujourd'hui au Pays de Lorient :

Écouter le podcast
"Il était important pour nous de conserver le maximum de choses : par exemple le mur de fond de scène de la grande salle sera conservé quasiment tel quel, ainsi que les portes blindées d'origine, de 20m de haut. Des éléments qui participent au décor, qui participent au son aussi, et qui donnent le côté atypique à l'équipement.."

Cette grande nef de béton, sans fenêtre, aux murs de 4m d'épaisseur.. est idéale pour ne pas déranger les voisins.. mais pas forcément idéale pour la qualité musicale. Des matérieux absorbants seront utilisés, mais pas question non plus de recouvrir tous les murs de mousse. Il s'agit là aussi de préserver une identité acoustique :

Écouter le podcast
"Les plafonds ont déjà commencé à être traités, on va traiter le sol, un peu les murs, mais on va y aller doucement, et tout de suite on va faire des essais, avec des esthétiques différentes : de la musique acoustique et de la musique à fort volume genre électro ou death metal, et on va travailler les murs en fonction de ce que l'on entend, on ne va pas se baser sur les calculs mathématiques.."

Ce complexe musical dans un bunker n'est-il pas un défi technique... et financier ? La réponse d'Olivier Catalogne, directeur général de Lorient Agglomération :

Écouter le podcast
"Surtout un défi technique : une telle nef est assimilée, en terme de sécurité incendie notamment, à un tunnel, avec des contraintes particulièrement fortes. Sur le plan budgétaire, on est aujourd'hui sur un budget de 4 800 000 euros, pour 2500 m² d'équipements : un ratio conforme, voire inférieur, à de la construction neuve.."

Hydrophone devrait être opérationnel en fin d'année, et les premiers concerts publics pourraient s'y tenir dès le début de l'année prochaine. Mais pour les curieux, des visites de chantier sont organisées, samedi (16juin) et dimanche (17juin) entre 14h et 17h.. il est conseillé de réserver..


Reportage de Yann Launay.