Hydrophone : la nouvelle salle de concert de Lorient

21 mars 2019 à 5h16 par Alexandra BRUNOIS

Lorient inaugurait hier soir son nouveau complexe dédié aux musiques actuelles : un complexe baptisé « Hydrophone » et aménagé dans l'ancienne base de sous-marins, construite par les Allemands pendant la Seconde guerre mondiale. Reportage de Yann LAUNAY

HIT WEST
Crédit: Yann Launay

C’est dans une nef du bloc K2, près de la Cité de la voile, qu’une salle de 500 places, une autre de 120, des studios de répétition, des bureaux, ont été aménagés. Un chantier hors norme, avec des murs en béton de plusieurs mètres d’épaisseurs qu’il a parfois fallu percer, et avec un autre défi : celui de l’acoustique, comme l’explique Ghislain Baran, président de MAPL – Musiques Actuelles au Pays de Lorient, qui gère les lieux :

Écouter le podcast
"L'idée de départ c'était de préserver un maximum d'éléments historiques, et de les intégrer dans l'acoustique.. On les a intégrés aux calculs, on a écouté, on a regardé ce que ces matériaux généraient, et on a composé autour de ces matériaux.. On voulait de l'air, de la résonnance, même si l'on conserve la possibilité de rendre la grande salle plus mate si nécessaire."



La grande salle a été inaugurée hier soir avec un concert de Jeanne Added. La chanteuse était donc la première à se produire dans ce lieu atypique :

Écouter le podcast
"Il y a de l'espace, j'aime qu'ils aient recouvert les murs de bois, cela adoucit... Le Club est fait là où ils rangeaient les missiles.. cela ne fait pas des vibrations forcéments idéales pour faire de la musique, mais cela fait un lieu idéal dans le sens où transformer un lieu destiné à la guerre en un endroit de spectacles et de musique, c'est la meilleure transformation qu'il puisse y avoir."

Un chantier de 4 300 000 euros, dont le budget avait dû être revu à la hausse pour des raisons techniques, et qui avait suscité des polémiques, mais pour le maire de Lorient, Norbert Métairie, cette réalisation n'a rien de pharaonique, ce serait même le contraire :

Écouter le podcast
"On doit être à 145 euros le m², c'est bien au-dessous de ce qui se pratique lorsqu'il faut construire en neuf."

Avec cet outil, MAPL - Musiques d'Aujourd'hui au Pays de Lorient - va pouvoir quitter les locaux exigus que l'association occupait au sous-sol des halles de Merville. Avec ses 2 salles de concert, et des studios entièrement équipés, Hydrophone doit aussi permettre d'atteindre un équilibre financier. Ghislain Baran, président de MAPL

Écouter le podcast
"On s'ouvre au secteur privé dans le cadre de l'enregistrement. On a des demandes aussi de location de salle pour des soirées privées, le conseil d'administration réfléchit aux réponses à apporter à ce genre de demandes."

Le public est invité à découvrir Hydrophone jusqu’à dimanche : une série de concerts et de visites sont programmés. Toutes les infos sur le site www.lorient-agglo.bzh