Actualités régionales

Handicap : des innovations récompensées à Kerpape

08 février 2019 à 07h55 Par Alexandra BRUNOIS
Crédit photo : Omni

Soutenir les innovations technologiques qui viennent en aide aux personnes handicapées : c'est l'objectif du concours Start-up & handicaps, dont les lauréats ont été dévoilés hier soir, dans le Morbihan. Focus sur quelqu'un des 14 finalistes et le gagnant de cette 2ème édition.

Les prix du concours Start-up & handicaps ont été dévoilés hier soir au centre de rééducation de Kerpape, l'un des partenaires du concours, avec la Chambre de commerce du Morbihan et l'Assurance Maladie. Pour cette deuxième édition, pas moins de 106 candidats de toute la France avaient envoyé un dossier.

UNE TROTTINETTE ELECTRIQUE SUR UN FAUTEUIL ROULANT

Le premier prix revient à une jeune équipe parisienne qui a trouvé le moyen d'utiliser une trottinette électrique pour motoriser un fauteuil roulant... Comment ça marche exactement ? La réponse de Noé Vinot-Kahn, co-fondateur de la société Omni :

Écouter le podcast
"Vous avez votre adaptateur dans votre sac à dos, par exemple, vous le fixez sur le plateau de la trottinette, il permet de fixer l'avant du fauteuil roulant à la trottinette électrique. Vous avez les mains sur le guidon de la trottinette, comme tout le monde. Ca marche sur la pelouse, sur des pavés, ça marche avec 90% des fauteuils..."

L'objectif était d'obtenir une solution peu coûteuse pour motoriser un fauteuil roulant :

Écouter le podcast
"C'est comme cela que nous avons réfléchi ce projet, et c'est pour cela que nous utilisons une trottinette électrique classique, qui va coûter quelques centaines d'euros. L'adaptateur, on veut qu'il ne coûte que quelques centaines d'euros, on ne connaît pas encore le prix exact, mais disons qu'au total, cela coûtera moins de 1000 euros pour la trottinette avec l'adaptateur.. A peu près trois fois moins cher que ce qui existe aujourd'hui : la plupart des motorisations sont entre 3000 et 8000 euros..."

Avec ce premier prix au concours, l'équipe d'Omni va bénéficier d'une aide financière, d'une formation à l'entreprenariat et d'un accompagnement personnalisée pendant an. Omni compte lancer la vente de son adaptateur fin 2019.

MACADAMCITY, UNE AIDE DANS LES TRANSPORTS EN COMMUN

Sur les 106 candidatures, 14 finalistes avaient été conviés au centre de Kerpape, pour rencontrer des banques, des mutuelles, des acteurs du monde de la santé. Parmi les 14 finalistes :

Une start-up nantaise : SmartMacadam, qui développe des applications pour les personnes en situation de handicap. La première application, baptisée "MacadamCity", est conçue pour aider à prendre les transports en commun, grâce à un dialogue entre les bus, les tramways, et le smartphone de l'utilisateur. Les explications de Laurent Maury, fondateur de SmartMacadam, et lui-même déficient visuel :

Écouter le podcast
"Je me promène en milieu urbain, je vois passer un tramway, je suis incapable de savoir si c'est un 1, un 2, un 3.. Là, je sors mon téléphone, l'application va reconnaître le tramway le plus proche de moi.. En fonction d'une destination que j'ai pu programmer, l'application va me dire : "ce bus, ou ce tramway, te rapproche de chez toi, et si tu veux je peux te guider jusqu'au prochain arrêt..."

L'expérimentation de l'application MacadamCity a démarré, à Nantes, avec la participation de la Semitan.

ORDYSLEXIE : UN CARTABLE NUMERIQUE POUR LES ENFANTS DYS

Un ordinateur pour enfants "dys", développé par des Morbihanais et un ingénieur de Perpignan . "Ordyslexie" est un cartable numérique, un ordinateur utilisable en classe. Avec son petit scanner en forme de règle, son écran tactile et ses logiciels spécifiques, ce pc portable peut s'adapter aux différents cas de figure : que l'enfant soit atteint de troubles du langage, de troubles de l'apprentissage de la lecture ou de l'écriture. Les explications de Loïc Riou, lorientais et papa d'un enfant dys :

Écouter le podcast
"Pour celui qui a du mal à lire,on a une reconnaissance vocale... ceux qui utilisent le crayon ont un pavé d'écriture, qui permet de rectifier... pour ceux qui n'arrivent pas du tout à écrire, à recopier ce que le professeur écrit au tableau, il peuvent utiliser la double caméra de l'ordinateur pour photographier le tableau : cela rentre tout de suite dans l'ordinateur.. Des actions simples, rapides, ergonomiques, qui permettent de compenser le temps qu'ils vont passer à essayer de comprendre et à écrire ce qu'on leur dit."

Ordyslexie équipe déjà des centaines d'enfants, mais l'association qui l'a lancé souhaite maintenant se professionnaliser pour diffuser plus largement ce cartable numérique en France et à l'étranger.