Grand plan vélo contre le coup de pompe

23 avril 2019 à 13h10 par Katell LAGRE

Vannes veut faire décoller l'utilisation du vélo ..

HIT WEST
Crédit: Yann LAUNAY

Comme de nombreuses villes moyennes, la cité morbihanaise a multiplié ces dernières années les pistes cyclables (54kms aujourd'hui), pourtant le vélo reste très peu utilisé pour les déplacements quotidiens domicile-travail par exemple...
Pour changer la donne, Vannes lance un grand plan vélo : la ville a fait appel à un bureau d'étude nantais, SCE, qui vient de remettre son diagnostic.

Alors pourquoi dans une ville comme Vannes le vélo reste-t-il marginal ? La réponse de Thomas Guiné, responsable mobilité chez SCE :

Écouter le podcast
"Le Français ou le Vannetais va chercher naturellement à avoir un déplacement quotidien le plus rapide, le plus simple possible. Le coût ne vient qu'en 3ème ou 4ème position. Tant que l'on aura pas ce rapport de concurrence plus équilibré entre le vélo et la voiture, on ne pourra pas pousser les gens à utiliser le vélo. Ensuite, il y a la sécurité : tout le monde n'est pas un cycliste chevronné à l'aise dans le trafic.."

Le réseau de pistes cyclables paraît trop morcelé, et les accès à la ville ne sont pas suffisamment sécurisants pour des cyclistes : c'est la priorité aux yeux de Thomas Guiné :

Écouter le podcast
"Les grands axes sont peu ou pas aménagés : ce sont eux qui accueillent le grand flux voitures.. si ce robinet est réduit, par exemple en entrée de ville, à une voie, et si l'on a de vrais axes que l'on peut appeler "autoroutes cyclables", avec priorité au carrefour, donc une vitesse plus intéressante pour le vélo (de porte à porte), là on peut avoir de vrais axes déterminants.."

La ville de Vannes se dite prête à investir plusieurs millions d'euros, dès cette année et dans les années qui viennent, pour de nouveaux travaux d'aménagements. Pour rendre les pistes cyclables plus cohérentes, plus sécurisantes, à commencer par les entrées de ville, comme l'explique François Ars, adjoint au maire en charge des déplacements :

Écouter le podcast
"Nous avons la voie express et la voie ferrée qui coupent la ville en deux dans le sens nord-sud, et le port ainsi que la ville ancienne de Vannes qui compliquent le passage d'est en ouest : tout le monde passe par les quelques routes qui existent, et cela génère des sentiments d'insécurité.. Alors peut-on améliorer la situation ? Oui : on pourrait très bien imaginer des feux qui donneraient la priorité aux vélos, on peut imaginer aussi réduire certaines voiries, pour créer des pistes cyclables, pour que les vélos puissent se sentir en sécurité.."

Le schéma directeur du plan vélo devrait être validé fin juin, et les premières réalisations devraient démarrer avant la fin de l'année.

Reportage de Yann Launay.