Actualités régionales

Gilets jaunes : l'inquiétude des commerçants

30 novembre 2018 à 15h04 Par Katell LAGRE

Le mouvement des Gilets jaunes se poursuit, et les commerçants voient arriver ce troisième samedi de mobilisation avec inquiétude..

Dans les secteurs géographiques les plus touchés par le mouvement, les pertes sont déjà très grandes pour l'activité commerciale. A Lanester, par exemple, les gilets jaunes se relaient depuis maintenant près de 15 jours sur le rond-point de Lann Sévelin, à l'entrée d'une des plus grandes zones commerciales morbihanaises. Pour les boutiques les plus proches du barrage filtrant, le trou dans le chiffre d'affaire est déjà conséquent.

Ecoutez la colère de Marc, gérant d'un magasin d'ameublement :

Écouter le podcast
"Je n'ai plus un client à venir dans le magasin... dans l'ameublement, le mois de novembre est l'un des meilleurs mois de l'année... cette année, je n'ai quasiment rien fait... C'est catastrophique...je voulais engager quelqu'un pour le mois de janvier, je ne vais pas le faire... mon salarié n'aura pas sa prime de fin d'année... j'ai hypothéqué ma maison pour acheter la boutique, j'ai un loyer de 30 000 euros trimestriel à donner.. comment je vais faire ? Les Gilets jaunes ont certaines revendications qui sont réelles et justes, mais qu'on ne se trompe pas de cible : ce n'est pas l'Etat qu'ils embêtent, c'est les commerçants.."

Le préfet du Morbihan a décidé d'autoriser les commerces à ouvrir ce dimanche (02 dec) et le dimanche suivant (9 dec), pour tenter de compenser. Mais pour Marc, ce qui est perdu sera difficilement rattrapable :

Écouter le podcast
"Ce n'est pas rattrapable parce que l'autre zone commerciale de Lorient n'est pas concernée par le mouvement : les gens se déplacent, vont là où ce n'est pas bloqué.. Le gouvernement devrait faire un geste rapidement pour essayer de débloquer tout ça.."

Marina, elle, s'occupe d'un grand magasin de produits pour la maison et le jardin , et elle non plus ne se fait pas d'illusion : la perte conséquente enregistrée par sa boutique sera difficile, voire impossible, à compenser. Mais malgré tout, Marina reste solidaire des Gilets jaunes :

Écouter le podcast
"Je les soutiens, c'est très bien ce qu'ils font.. Il ne faut pas lâcher, il faut continuer : il ne faut pas qu'il y ait eu tout ça pour rien, tout le négatif qu'ils ont pu apporter aux commerçants, aux citoyens, cela va certainement apporter, j'espère, une amélioration.. parce que sans pouvoir d'achat, les commerces ne tournent pas non plus, donc... c'est une bonne bagarre, je suis pour.."

Reportage de Yann Launay