Froid : pas de risque de coupures électriques dans l'Ouest

23 janvier 2019 à 5h34 par Alexandra BRUNOIS

Le froid est de retour depuis le début de semaine sur l'Ouest... comme chaque année, on craint des coupures d'électricité en Bretagne et Pays-de-la-Loire. ça ne sera pas le cas, selon RTE qui nous prodigue les conseils à suivre.

HIT WEST

Conséquence du froid qui sévit cette semaine dans l’ouest, la consommation d’électricité est plus importante. Pas de risque de coupure, selon RTE, le réseau de transport électrique, mais pour maintenir le courant en Bretagne, toutes les unités de production ont été activées, y compris celles de Cordemais en Loire Atlantique, pour palier l’arrêt des réacteurs nucléaires de la centrale de Flamanville. Carole Pitou Agudo, Déléguée RTE Ouest

Écouter le podcast
"On rencontre aujourd’hui des températures hivernales, mais surtout on est dans un contexte que nous n’avons jamais vécu jusqu’alors, à savoir que les deux réacteurs nucléaires de Flamanville sont à l’arrêt pour maintenance. Dans ce contexte là effectivement, nous demandons à tous les moyens de production de démarrer, dans le grand ouest, donc entre autres la Bretagne, mais pas que, ça concerne également la région Pays de la Loire. On a sollicité le démarrage des groupes de Cordemais pour effectivement passer ce pic de consommation dans le contexte très spécifique de températures hivernales et surtout contexte complètement atypique de production sur les réacteurs nucléaires de Flamanville".

RTE encourage particuliers et professionnels à faire des économies en éteignant la lumière dans les pièces vides et en diminuant d’1 ou 2 degrés le chauffage.

Conséquence du froid qui sévit cette semaine dans l’ouest, la consommation d’électricité est plus importante. Pas de risque de coupure pour autant, selon RTE, le réseau de transport électrique, mais limiter sa consommation aux heures de pointe avec des gestes simples, a un réel impact, selon Carole Pitou Agudo, Déléguée RTE Ouest

Écouter le podcast
"Ca peut consister tout simplement à démarrer les appareils de séchage et de lavage après 20h ; à baisser un peu la température dans les pièces de 1 à 2 degrés ; veiller à bien éteindre les lumières dans les pièces qui ne sont pas occupées ; ne pas laisser les appareils en veille. Voilà ce sont pleins de gestes simples qui vont aussi contribuer à mieux passer les pointes de consommation en limitant la consommation électrique".

Conséquence du froid qui sévit cette semaine dans l’ouest, la consommation d’électricité est plus importante. Pas de risque de coupure pour autant, selon RTE, le réseau de transport électrique, mais limiter sa consommation avec des gestes simples, a un réel impact. On aussi peut limiter sa consommation électrique au bureau. Carole Pitou Agudo, Déléguée RTE Ouest

Écouter le podcast
"Alors pour une entreprise ou une collectivité, elle peut avoir une action de sensibilisation de ses salariés pour diminuer la luminosité des écrans par exemple ; de supprimer les e-mails inutiles ou obsolètes ; de n’imprimer que les documents qui sont strictement nécessaires ; sensibiliser à l’éclairage dans les bureaux et de veiller à ce que dans les bureaux qui ne sont pas occupés les lumières soient éteintes et pourquoi pas aussi s’autoriser à baisser un peu le chauffage durant ces quelques journées un peu tendues".

RTE a mis en place il y a 10 ans, son dispositif Ecowatt, pour apprendre à mieux consommer l’électricité tout au long de l’année. Aujourd’hui en Bretagne 50 000 particuliers et 200 entreprises ou collectivités adhèrent à ce programme.

Une interview de Cécile DAUGUET