François Fillon en pôle position

28 novembre 2016 à 4h11 par La rédaction

Large victoire de François Fillon hier au second tour de la primaire de la Droite et du Centre.

HIT WEST

Fillon en pôle position ! Le deuxième tour de la Primaire de la Droite et du Centre… et sans surprise cette fois c’est le Sarthois François Fillon, qui l’a emporté avec près de 67% des voix contre 33% pour le bordelais Alain Juppé. En Pays de la Loire, région qu’il a présidé, François Fillon amateur de sport automobile a enregistré, comme au premier tour, des scores au-dessus de la moyenne nationale : il récolte plus de 71% des suffrages en Loire-Atlantique, 74% dans le Maine-et-Loire, 77% en Vendée, 81% en Mayenne, et jusqu’à 87% dans son fief la Sarthe.

Hier soir, l’ancien premier ministre a donné son premier discours en tant que candidat à la Présidentielle. L’homme a félicité ses rivaux. Il s'est réjoui d'une victoire "de fond bâtie sur des convictions » et a parlé rassemblement.

Écouter le podcast

Écouter le podcast

Et la participation a encore été très forte lors de ce second tour, avec plus de 4 millions de français.

Parmi sa garde rapprochée : l’actuel président de région (LR) et vendéen Bruno Retailleau et François Zocchetto, le sénateur maire UDI de Laval alors que les centristes avaient plutôt misé sur Nicolas Sarkozy ou sur Alain Juppé. Pour Retailleau, « les électeurs ont choisi de s’engager librement sur la voie du courage et des convictions », et pour Zocchetto « François Fillon devra dans les semaines qui viennent, élargir encore son assise pour convaincre encore plus de Français de l'utilité incontournable de son projet pour la France. »

A gauche, on veut éviter la sortie du route dès le premier tour. La primaire aura lieu les 22 et 29 janvier. Et cela s’annonce tendu ! Selon Le Parisien, des ministres et fidèles de François Hollande demandent au Président de mettre fin sans attendre aux fonctions du Premier ministre tenté par la primaire, après ses propos dans le JDD. Manuel Valls a assuré au Journal du Dimanche qu’il se « préparait » et était « prêt au face-à-face » avec la droite. Il pourrait être remplacé par Bernard Caazeneuve, mais l’Elysée réfute un remaniement. Les deux hommes (Valls et Hollande) doivent se rencontrer aujourd’hui pour déjeuner.

François Fillon remporterait largement aussi la présidentielle de 2017 contre Marine Le Pen (67 % contre 33 %), selon un sondage Harris Interactive pour Public Sénat et LCP réalisé hier. Au premier tour, il obtiendrai 24% des voix, et devancerait la présidente du FN et l’ancien ministre de l’Économie, Emmanuel Macron.