Bretagne

Feu vert pour le 44ème Rallye-cross de Lohéac !

30 août 2019 à 09h08 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Yann Launay pour Hit West

Près de 80 000 personnes attendues ce week-end à Lohéac, près de Redon en Ille-et-Vilaine pour la 44ème édition du Rallye-cross.

Le 44ème Rallye-cross va attirer des fans de course automobile de tout l'Ouest et de toute la France ce week-end : 120 pilotes sont inscrits aux différentes courses, dont la 8ème manche du championnat du monde. Le succès de l'événement ne s'est jamais démenti, et pour l'organisateur en chef, Patrick Germain, ce succès s'explique à la fois par le haut niveau proposé et par l'efficacité du format des courses. Il répond à notre reporter Yann Launay.

Écouter le podcast

"On est dans une discipline très spectaculaire, très courte : on a 100 départs de courses dans le week-end, cela dure 4 tours, donc on n'est pas en train de se lasser ou de s'endormir... Il y a des rebondissements, les voitures sont des voitures très puissantes : les voitures accélèrent plus vite qu'une formule 1 sur les 100 premiers mètres de la ligne de départ..."

L'absence de grands constructeurs

Cette édition 2019 est marqué par l'absence des grands constructeurs comme Peugeot, Audi, Volkswagen, Ford qui ont renoncé au rallye : des décisions brutales qui entraînent l'absence de stars comme Sébastien Loeb, cette année à Lohéac, mais qui ont aussi leurs bons côtés, pour Patrick Germain.

Écouter le podcast

"L'inconvénient avec les constructeurs, c'est qu'ils arrivent en voulant tout pour eux, et le jour où ils ont décidé de s'en aller, ils s'en vont tout de suite... La course automobile, c'est aussi des amateurs, des teams privés : un équilibre doit être conservé entre les deux. On a eu un hiver compliqué en se demandant comment cela allait se passer, et finalement on a un niveau de championnat aussi relevé que l'année dernière, puisqu'on trouve les mêmes voitures et globalement les mêmes pilotes, qui ont remonté des structures, et surtout un niveau d'incertitude et de bagarre : bien malin qui poura dire qui va gagner Lohéac cette année..."

VISUEL RALLYCROSS LOHEAC 2019.jpg (158 KB)

Reste que le rallycross est à la croisée des chemins : la volonté de remplacer les voitures thermiques par des voitures électriques s'est heurtée à la réticence des organisateurs d'épreuves comme celle de Lohéac, et à la réticence de nombreux aficionados, attachés au rugissement des moteurs. Mais Patrick Germain regarde l'avenir avec sérénité :

Écouter le podcast

"On a réussi à ce que le nouveau projet électrique soit réalisé en concertation, et le championnat du monde passera en électrique en 2022. Donc l'année prochaine on sera plutôt dans des phases d'évaluation : on montrera des choses, on préparera le public en montrant que ce n'est pas si mauvais que ça parce que tout le monde plaisante en disant "c'est une course de sèches-cheveux"... Tout cela va se faire progressivement, en 2021, 2022."

Le Rallye-cross de Lohéac démarre dès ce vendredi, avec la parade des pilotes à 15h, puis les essais à 17h. Samedi et dimanche les courses vont se succéder toute la journée, avec des finales dimanche après-midi de 14h à 17h.