Actualités régionales

Fête le Mur : l'association de Noah s'installe à Brest

03 septembre 2020 à 08h16 Par Alexandra BRUNOIS
Crédit photo : Yann Launay

Yannick Noah était à Brest, hier… pas pour un concert… sa tournée est toujours suspendue… mais pour inaugurer une nouvelle implantation de son association « Fête le Mur ». Un asso créée il y a près de 25 ans maintenant, avec comme objectif de venir en aide aux enfants des quartiers en utilisant le tennis comme outil d'éducation et d'insertion. Reportage de Yann Launay

Le quartier de Keredern, à Brest, est le 99ème , en France, où s’implante Fête le Mur. Et les enfants du quartier ont pu échanger quelques balles avec Yannick Noah. C’est le cas par exemple du petit Noé :

Écouter le podcast
Noé : "Il s'appelle Yannick, c'est le grand là, qui m'a donné des conseils... Il est bien..."
Yannick Noah : "Le tennis, c'est presque accessoire, le but c'est de les rassembler, de leur donner confiance en eux... On entend parler des quartiers souvent quand il y a des problèmes, alors que dans 99% des cas, ce sont des gamins qui sont tellement bien... Tellement bien éduqués, d'abord, tellement motivés. Quand on donne la chance à ces enfants, ils la prennent..."

YANNICK NOAH FETE LE MUR BREST SEPT 2020 A.jpg (380 KB)

Du tennis mais pas que...

L'association ne se cantonne pas aux séances de tennis, elle propose plusieurs programmes : de l'accompagnement scolaire, des sorties culturelles, de la découverte des entreprises, sans oublier une école d'arbitrage, particulièrement précieuse aux yeux de Séverine Thieffry, directrice et co-créatrice de l'association "Fête le Mur" :

Écouter le podcast
"On a des jeunes qui, grâce à l'école d'arbitrage, sont sortis du quartier, et ont arbitré dans des clubs très traditionnels. Là on ne les regardait plus comme des jeunes de quartiers, plus du tout : c'était ceux qui faisaient appliquer les règles, et on les respectait pour ça, et cela a changé la vision qu'ils avaient d'eux-mêmes, cela leur a donné beaucoup de confiance..."

Un accompagnement par "Fête le Mur" peut mener loin :

Écouter le podcast
"On a une jeune fille qui a commencé sur notre site d'Aix en Provence à l'âge de 7 ou 8 ans, elle a eu 18 ans, elle a eu son bac, et elle est partie il y a 10 jours pour faire ses études aux Etats-Unis, on a tout mis en place pour qu'elle ait une bourse, et grâce à son niveau de tennis, elle est partie à Philadelphie... Tout est possible..."

YANNICK NOAH FETE LE MUR BREST SEPT 2020 B.jpg (522 KB)

A Brest, l'association veut rapprocher le club de tennis du quartier de Keredern, proches géographiquement, mais éloignés socialement :

Écouter le podcast
"On a juste à traverser la rue, à partir du tennis club brestois, pour arriver à cet immense quartier de Kerdern, et la logique voudrait qu'il y ait beaucoup de gens du quartier qui viennent faire du tennis, il y a forcément une partie de la population qui en a envie... On est là pour que cette passerelle se fasse, parce que ça n'a pas été le cas jusqu'à présent..."

Le développement de Fête du Mur va se poursuivre

Près de 25 ans après la création de l'association, Yannick Noah est fier des réussites, mais ne cache pas, en même temps, une certaine frustration :

Écouter le podcast

"Je pense aux gamins, à ce que l'on pourrait faire pour eux, et je pense que l'on pourrait faire beaucoup plus... J'ai vu des documentaires sur ce qui se passait à Vaulx-en-Velin, il y a 40-45 ans, c'était les mêmes discours, les mêmes problèmes... Il y a un vrai souci, et il me semble que l'écart se creuse... On est motivés, mais il y aussi la frustration de ne pas aller plus vite, plus loin, plus grand..."

"Fête la Mur" va continuer son développement, dans toute la France, et particulièrement dans l'Ouest, avec des implantations prochaines à Rennes, d'ici la fin de l'année, et à Vannes, au printemps 2021. Fête le Mur est présente à Nantes depuis 2006.