Bretagne

Face au coup de chaud, les écoles s'adaptent !

26 juin 2019 à 08h50 Par Dolorès CHARLES
L'école Sainte-Madeleine à Nantes se prépare à la chaleur
Crédit photo : Hit West

L’été est chaud, on attend près de 40° aujourd’hui dans le Maine et Loire et Vendée ! A Nantes comme partout dans l'Ouest on s'adapte.

Le plan Canicule de niveau 3 est déclenché dans le Maine-et-Loire, département placé en Vigilance Orange par Météo France avec la Mayenne et la Sarthe. Les températures pourront atteindre 40° en journée et ne pas baisser en dessous de 20° la nuit. Vigilance jaune pour la Vendée, la Loire-Atlantique et l'Ille-et-Vilaine pour canicule et orages. Vigilante jaune aux orages seulement pour le reste de la Bretagne.

image1.jpeg (126 KB)

Le thermomètre va afficher jusqu’à 39° parfois à Saumur ou aux Herbiers, ce jeudi. Une température à l'ombre selon Météo France. Dans les écoles maternelles et primaires, le personnel enseignant va devoir s’adapter. Tous les établissements ont reçu des recommandations du ministre de l’éducation afin de recevoir les élèves dans les meilleures conditions.

A Nantes, Anne Touré est directrice adjointe de l’école et collège Sainte Madeleine/ Joliverie, et elle a déjà pris ses dispositions pour que ses élèves souffrent le moins possible de la chaleur.

Écouter le podcast

"J'ai des salles où j'ai des volets roulants et des stores. Elles sont plutôt bien exposées, donc on peut faire du courant d'air la nuit et puis on va pouvoir organiser des choses. Il y a des points d'eau partout et notamment en maternelle ils sont privilégiés par rapport aux élémentaires qui sont au niveau 1 et 2... Le matin, les enfants de l'école peuvent rester dans leur classe parce qu'on aura aéré la nuit, mais l'après midi je leur ai proposé de se déplacer dans des salles du collège qui sont libres et mieux exposées."

Pas facile pour autant de déplacer des classes de CE1 ou CE2, les professeurs doivent donc, eux aussi, composer et se tenir prêts à faire face à d'éventuels malaises... Pour s'en prémunir, les parents ont été incités à founir gourdes et vêtements appropriés, voire des accessoires à humidifier.

Écouter le podcast

"J'ai demandé aux parents par mail de fournir si possible une gourde, que l'on pourra remplir d'eau dans la journée, pour que l'enfant puisse s'hydrater et de venir avec une casquette, un foulard, etc. On mettra à disposition des bacs à eau. On pourra ainsi humidifier la tête en trempant la casquette ou le foulard dans ces bacs... Je leur ai demandé aussi des brumisateurs aussi... et puis nous avons décidé de ne pas participer à un tournoi."

Aérez dès le matin !

Enfin, la directrice préfère anticiper et s'adapter elle-même à cette vague de chaleur. Depuis le début de la semaine, elle arrive donc dès 7h30 le matin, pour aérer les classes et faire partir la chaleur de la nuit.

Écouter le podcast

"C'est de garder les enfants dans une ambiance fraîche, limiter les entrées de chaleur dans les classes. Moi ce matin, je suis allée ouvrir toutes les classes des collègues de 7h30 à 9 heures pour que l'air frais entre et évacuer la chaleur de la nuit et après on referme."

En Loire-Atlantique, les syndicats SNUip-FSU demandent aux parents de garder leurs enfants, et au Recteur d’envisager la fermeture d’établissements.

Dispositif exceptionnel dans certaines villes

A Nantes, dispositif exceptionnel : cinq parcs disposant de pataugeoires seront ouverts au public jusqu’à 22h à partir de ce soir et jusqu’à samedi. Il s’agit du Jardin des Plantes, des parcs du Plessis Tison, de la Noé-Mitrie, du Square Jean-Le-Gigant, et du jardin d'enfants de Procé. Pour trouver la carte des 17 pataugeoires publiques, les parcs et jardins et points d’eau pour se rafraîchir et les bonnes pratiques à adopter, rendez-vous ici !

A Angers, la Réserve citoyenne est mobilisée. Créée l’an dernier, cette Réserve a deux missions : conseiller et accompagner la mise en œuvre du protocole d’hydratation des résidents dans deux EHPAD et trois résidences autonomie, et visiter les personnes âgées, les plus fragiles. Et puis en Vendée, la Préfecture rappelle les symptômes d’un coup de chaleur : une fièvre supérieure à 40°C, une peau chaude, rouge et sèche, des maux de tête, des nausées, une somnolence, une soif intense, des convulsions et une perte de connaissance. Les conseils pour éviter donc ces coups de chaleur, se mettre au frais, et boire de l’eau !

Le Brevet reporté, il faut s'adapter aussi

Le ministre de l’éducation a également annoncé le report du brevet des collèges au début de semaine prochaine. La décision a parfois du mal à passer surtout en Bretagne où les chaleurs sont plus supportables qu’ailleurs . Anne Touré reconnaît qu’il va falloir s’adapter à ce changement de planning mais qu’il faut respecter le coté national du diplôme.

Écouter le podcast

"Globalement, les élèves sont plutot contents. Ils vont avoir deux jours de révision supplémentaires. Côté enseignant, c'est reçu de façon différente pour le suns et les autres, parce que l'organisation de la semaine prochaine se trouve complètement bouleversée. Moi même au niveau de la semaine prochaine, on avait des réunions de travail programmées, et une intervenante sur une conférence ... alors il faut que je décale ou annule... On a les compositions de classe à faire, on a à préparer la rentrée... et c'est vrai que j'imagine pas de le faire sur la dernière semaine avant le 14 juillet."

Le Brevet des collèges est une épreuve nationale, la décision doit donc s'appliquer partout sur le territoire.

Écouter le podcast

"Les élèves auraient pu le supporter après c'est une décision nationale car le Brevet est une épreuve nationale, donc ce qui s'applique pour les uns doit s'appliquer pour les autres. On ne va pas faire 15 000 sujets en fonction des régions..."

Le report du brevet des collèges à la semaine prochaine a mis dans l'embarras de nombreuses familles qui avaient déjà organisé leurs vacances... Noémie est une collégienne de Cordemais qui a déjà validé, avant le brevet, son passage en seconde l'année prochaine. Elle a déjà 410 points sur 800 via le contrôle continu... Son père, Frédéric a investi 3 000€ en billets de train et avion pour partir dès dimanche en vacances...

Écouter le podcast

"J'ai assez mal réagit, je me suis dit tout d'abord que c'était une opération de communication, puis j'ai pensé à mes vacances familiales. J'ai de la famille dans les DOM-TOM donc des billets qui sont difficilement récupérables. On s'est renseigné puisqu'il y a d'abord eu un mouvement de panique, d'incompréhension... on a décidé de repousser simplement le passage de l'examen au 16 et 17 septembre prochains et de conserver les billets d'avion qui nous permettront d'aller en Guadeloupe. Donc, on part en vacances dès ce week-end, on ne change rien à notre programme et le brevet sera passé par ma fille au mois de septembre. ça la pénalise dans la mesure où la pression va quand même rester pendant ses vacances, elle pourra pas vraiment décompresser mais on tient à lui faire passer même si elle a déjà son brevet, c'est important dans sa préparation d'élèves et de futurs étudiantes".  

Les transports scolaires assurés

Les transports scolaires seront bien assurés pour le brevet reporté à lundi et mardi mais à Angers, attention, le réseau de transports en commun Irigo rappelle qu’il passe en horaires d'été sur les lignes 1 à 15 et 30 à 45. Pensez à anticiper votre trajet en allant sur www.irigo.fr

Si les élèves de 3ème justifient d’un billet de train ou d’avion, ils pourront passer leur Brevet des Collèges lors de la session de septembre. C’est l’annonce hier du Ministre de l’Education qui fait suite à sa décision de reporter l’examen. Méfiez vous si vous allez à Paris ! Pour cause de canicule, l’agglomération parisienne met en place à partir d’aujourd’hui la circulation différenciée. Seuls les véhicules munis d’une vignette Crit’Air de classe 0, 1 et 2 sont autorisés à circuler dans la capitale et sa petite couronne, à l’intérieur d’un périmètre délimité par l’A86.