Bretagne

Fabrice Loher, maire à plein temps pour Lorient

29 juin 2020 à 20h30 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : @UnissonsLorient

Fabrice Loher, à la tête de la liste "Unissons Lorient (droite et centre)" met fin à plus de 50 ans de gouvernance socialiste dans la cité détenue jadis par Jean-Yves Le Drian.

Parmi les villes de l'Ouest qui ont basculé dimanche : Lorient, dans le Morbihan. C'est la fin d'une ère socialiste qui aura duré 55 ans... Et c'est l'opposant "historique", le centre-droit Fabrice Loher, qui va succéder à Norbert Métairie. Il l'emporte avec 35% des voix, devant la liste Europe Ecologie menée par Damien Girard. C'était la quatrième fois que Fabrice Loher se présentait aux municipales à Lorient, mais au lendemain de son élection, pas question pour lui de mettre en avant un esprit de revanche, Fabrice Loher cherche avant tout à rassurer :

Écouter le podcast

"Ce n'est pas la victoire d'un camp politique contre un autre... Ma liste était déjà une liste de rassemblement, qui allait bien au-delà des étiquettes politiques... Je connais la ville, je sais ce qu'elle incarne sociologiquement et j'ai bien l'intention d'être maire de tous les Lorientais. Il y a aura des ruptures, des changements, parce qu'ils sont attendus, mais aussi une forme de continuité..."

Un maire à plein temps

Fabrice Loher, 53 ans, va démissionner de son poste actuel de directeur des services municipaux de Ville d'Avray, en région parisienne. Il veut être un maire de Lorient à plein temps et se dit impatient de se mettre à l'ouvrage :

Écouter le podcast

"Nos priorités, c'est d'abord l'emploi et l'économie : l'attente est immense, dans une ville avec un fort taux de pauvreté et de chômage. Il y a une attente sur la sécurité, et on prendra des mesures qui permettront d'apporter une réponse très vite. Et puis la transition écologique : nous avons des propositions fortes à faire, il va falloir que l'on aille dans cette direction..."

Qu'en pensent les Lorientais ?

Lorient semblait fermement ancrée à gauche, mais entre les deux tours, aucune alliance n'a abouti, et 3 listes de gauche étaient encore en lice dimanche. Une division qui a donc profité à Fabrice Loher. Alors quel est l'état d'esprit des habitants, au lendemain du scrutin ? Quelques réactions recueillies dans les rues de Lorient :

Écouter le podcast

" ça fait du changement, et c'est ce qu'il faut, pour voir ce qu'est capable de faire M. Loher... parce que depuis le temps qu'il se présente, et depuis le temps qu'on avait Norbert Métairie..(..) Triste et un peu en colère : il n'y a pas eu d'union à gauche... A un moment donné, il faut mettre ses égos de côtés et faire union pour sa ville...(..) On attend de voir les changements... On espère surtout qu'au niveau de l'environnement il y aura une prise de conscience et que des choses concrètes seront faites en faveur du développement durable..."

Fabrice Loher élu dimanche

Yann Syz ne cache pas ses inquiétudes : adjoint au maire sortant, chargé de la jeunesse et de la santé, Yann Syz était présent sur une liste de gauche. Il ne diabolise pas Fabrice Loher, mais craint pour l'avenir de la ville :

Écouter le podcast

"Fabrice Loher est probablement le plus modéré de son équipe, mais je pense qu'il est mal entouré : on a vu autour de lui des profits ultra-sécuritaires, ultra-libéraux, dans de vieilles visions qui ne collent pas au tempérament lorientais... Je crains beaucoup pour la population des quartiers populaires, pour le tissu associatif de la ville, pour le respect des valeurs de solidarité..."

Fabrice Loher sera officiellement nommé maire de Lorient dimanche matin, lors de la réunion du conseil municipal.