Evacuation ZAD : le point à midi

9 avril 2018 à 1h44 par Dolorès CHARLES

C'est à partir de 6h ce matin qu'a débuté l'opération d'expulsion des occupants illégaux des terrains de la zone de Notre-Dame-des-Landes. Une date annoncée depuis quelques jours. Pour la Préfecture, il s'agit de mettre fin à la zone de non droit.

HIT WEST
Crédit: Gendarmerie Nationale (photos issues d'une vidéo)

Les expulsions ont démarré vers 3h ce matin. 2 500 gendarmes sont sur place face à environ 300 zadistes.
En début de matinée, les gaz lacrymo ont répondu aux cocktails molotov et aux jets de pierre.
Un occupant de la zone est actuellement en garde à vue à St Nazaire pour avoir lancé un cocktail molotov sur les gendarmes.
Après plusieurs heures d'affrontements tôt ce matin, on peut dire que ce midi la tension est redescendue d'un cran. Alexis Bédu …

Écouter le podcast

Écouter le podcast

Notre reporter Aléxis Bédu est sur place !

"Depuis 3 heures du matin les nombreuses forces de l’ordre progressent dans le bocage de la zad. En plus du noir total, un épais brouillard est tombé sur Notre Dame des Landes. Résultat on ne voit pas à 100 mètres ici, ce qui ne doit pas faciliter la tache des gendarmes. Vers 6h, ils ont commencé à pénétrer dans certaines habitations des zadites, accompagnés notamment de tractopelles. Ce sont les cabanes situées à côté de la fameuse route des chicanes qui sont visées. C’est là que se trouveraient les éléments les plus radicaux ciblés par les forces de l’ordre. Les zadistes eux ont soigneusement organisé leur résistance. De légers affrontements ont eu lieu autour des barricades de pneus et de caddies érigées par les occupants illégaux. Il y aurait d’ores et déjà des arrestations."

Des affrontements ont eu lieu ce matin, constate notre reporter Aléxis.

Écouter le podcast

Un gendarme a été blessé à l’œil et transporté à l’Hôpital, et un zadiste aurait été interpellé. Ecoutez l'un des opposants interrogés ce matin en conférence de presse, par Aléxis Bédu.

Écouter le podcast

La Préfecture a communiqué :

"A partir de 6h ce matin, sous l’autorité de la préfète de Loire-Atlantique, la Gendarmerie Nationale débutera une opération d’expulsion des occupants illégaux
des terrains de la zone de Notre-Dame-des-Landes. Pendant la nuit, elle a procédé à une mission de maintien de l’ordre sur la route départementale 281, où les occupants illégaux ont installé et incendié des barricades. Conformément aux principes annoncés par le Premier ministre le 17 janvier dernier, il s’agit de mettre fin à la zone de non droit.
Les occupants illégaux avaient été invités à partir d’eux-mêmes d’ici la fin de la trêve hivernale. Certains ont accepté le dialogue avec la préfète, portent un projet agricole dans la légalité et régularisent leur situation : ils ont alors le soutien du gouvernement. L’opération débutée ce matin vient mettre à exécution des décisions de justice pour procéder à l’expulsion des occupants les plus radicaux.
Gérard Collomb, Ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, salue le travail de préparation mené par les gendarmes, en lien avec la Préfecture de Loire-Atlantique,
les autorités judiciaires et l’ensemble des acteurs mobilisés. Il redit toute sa confiance à la Gendarmerie Nationale et ses 2500 personnels engagés dans cette opération."

Hier, les opposants avaient battu le rappel des troupes pour faire face aux expulsions annoncées. Ils parlent de « résistance physique et déterminée ». Des barricades ont été montées dans la nuit.

De leur côté, les écologistes appellent toutes les parties à la prudence. Ils refusent toute violence, d’où qu’elle vienne ! Un déploiement massif et disproportionné des forces de l’ordre ne ferait que "compromettre les négociations engagées localement avec ses représentants". Pour France nature environnement (FNE), il n’y a pas "d'urgence à évacuer les occupants illégaux de la ZAD. Le président de FNE plaide la patiente, après 40 années d'errements gouvernementaux".

Deux manifestations au moins ce soir à Nantes et Rennes

Des manifestations sont prévues à 18h devant la Préfecture à Nantes et à 18h place Sainte Anne à Rennes. D’autres sont possibles dans les villes où des comités de lutte contre le projet d’aéroport avaient été installés. C'est le cas d'une vingtaine de villes de l'Ouest : le programme ici !

#ANGERS : en cas d’intervention policière, les Angevins qui ne pourront pas se rendre sur la zad sont appelés à se rassembler à 18h devant la préfecture d’Angers. (et non plus au château).
#AURAY : le soir même à partir de 18h devant la mairie, suivi d’une déambulation sonore dans les rues.
#BREST : Rassemblement le soir même à 18h devant la mairie. Le lendemain départ en convoi : rdv à 10h30 au parking de Kerfautras.
#CHOLET (49) : Le jour de l’éventuelle tentative d’expulsion RDV devant la sous-préfecture de Cholet à 18h.
#FOUGERES : rassemblement à 18h place Aristide Briand
#GUINGAMP : Rassemblement à 18h30 place du Champ au Roy (médiathéque) avec de quoi faire du bruit. Les autres actions prévues seront proposées ce soir là.
#LANNION : Rassemblement à 12 h et à 18 h devant la mairie avec drapeaux, panneaux et zuzuvelas
#LAVAL : En cas d’expulsion et/ou début de travaux : rendez-vous le jour même dès 18 H place de la Mairie à Laval
#LE MANS : Rassemblement le jour même à partir de 12h à 18h place de la république pour remplir des voitures complète et faire du bruit pour ceux qui reste.
#LORIENT : rassemblement le soir-même devant la FNAC à 18h
#MORLAIX : Rassemblement le soir même à 18h devant la mairie. Le lendemain départ en convoi : rdv à 10h devant le parking des impots, le Pouliet.
#NANTES : À 18h ce soir, rassemblement devant la Préfecture et samedi prochain à 15h, place du cirque.
#PLÉLAN-LE-GRAND : rendez vous local à Plélan le Grand devant la mairie à 17h en vue de covoiturer vers la manif de Rennes et à 18h devant la mairie également, pour s’organiser localement.
#PONTIVY : Le jour de l’ intervention armée et policière sur la ZAD : Rassemblement devant la sous-préfecture, à 18h.
#QUESTEMBERT : rassemblement au rond point de bel air (axe vannes/redon) le jour même à 17h30
#QUIMPER et Pays bigouden : en cas d’expulsions, même partielle, sur la ZAD, nous appelons à un rassemblement le jour même à 18h place Terre du Duc à Quimper.
#RENNES :
 Le jour de l’intervention : 18h30, rassemblement place Sainte Anne
 Le lendemain : 7h00, action, rdv métro république ; 12h30, AG à la fac Rennes 2
 Le sur-lendemain : 7h00, pour une nouvelle action
 Les jours qui suivent : AG, action, manif etc., jusqu’aux retraits des troupes ! Notamment, manifestation le deuxième samedi après le début de l’intervention (et donc une semaine après la grande manif prévue à Nantes le premier samedi). Suivez les infos sur le blog : http://comitezadrennes.noblogs.org
MONTS D’ARRÉES : Le lendemain départ en convoi : rdv à 10h30 au roc’h Trédudon
#SAINT BRIEUC : Le collectif de Saint Brieuc appelle à se rassembler devant la préfecture à 18 heures en cas d’attaque de la ZAD le jour j.
#SAINT MALO : en cas d’expulsion sur la zad de Notre Dame des Landes, rassemblement pour marquer notre soutien le soir même à 18 heures, à Saint-Malo porte Saint-Vincent.
#SAINT-NAZAIRE : rassemblement à 18h devant la sous-préfecture
# SEGRE (49) rassemblement devant le portail de la sous-préfecture de Segré à 18h à l’appel du collectif du haut anjou segréen
#VANNES : Le premier jour des expulsions ou démarage des travaux, rassemblement à 18 heures devant la préfecture, rassemblement en lien avec des agriculteurs de " Copain 56".
# LA ROCHE SUR YON : Le comité de citoyens de La Roche sur Yon appelle à un rendez-vous à 18h place Napoléon côté kiosque, le jour des 1ères expulsions et/ou travaux sur la zad.

La ZAD non expulsable

Pour autant, les opposants le disent : « la ZAD n'est pas expulsable »… Par une nouvelle lettre ouverte adressée au Premier Ministre, les avocats d'habitants de la ZAD ont dénoncé la position du Gouvernement, qui refuse de se "lancer dans un débat juridique". Ils vont déposer des recours pour faire constater l'illégalité des expulsions, et condamner l'Etat pour voie de fait.

Que faire des habitations illicites installées sur la ZAD ? Une question que doit résoudre le comité de pilotage créé après la décision du GVT d’abandonner le projet d’aéroport à NDDL. Demain mardi, les maires des communes concernées (Notre Dame, Vigneux-de-Bretagne, Treillères et Grand Champs) seront reçus en Préfecture de Loire-Atlantique pour évoquer ces constructions, mais aussi les zones humides, les compensations et les réparations des différentes routes endommagées au cours de la lutte contre le projet.

Petit rappel, la Préfète de Loire-Atlanique Nicole Klein a prorogé jusqu’à ce jeudi (12 avril) les arrêtés interdisant le transport d’armes et de matériaux dangereux sur le périmètre de la ZAD.