Pays de la Loire

Et si l’avenir de la chaussure était dans la location ?

21 janvier 2020 à 18h12 Par Emilie PLANTARD
Crédit photo : Hit West

Les clientes de la marque ligérienne Bocage peuvent désormais louer leurs chaussures, qui sont ensuite reconditionnées afin d’être revendues à moitié prix. Le concept, unique en France, cartonne.

Comme neuves. C’est le nom du nouveau concept proposé par la marque d’origine vendéenne, Bocage. Il y a près d’un an, elle inaugurait un service de location de chaussures, l’Atelier Bocage, qui permet aux clientes de disposer d’une nouvelle paire neuve tous les 2 mois. Elles peuvent décider d’acheter celles qui leur convient à 60% de leur prix d’origine ou bien les rendre. Et c’est là, la nouveauté. Les souliers récupérés sont remis en état près de Cholet, puis revendues. Clémence Cornet est directrice marketing chez Bocage :

Écouter le podcast

Là ce que nous avons lancé au mois d’octobre à Nantes, c’est notre premier « corner » Comme Neuves, qui sont les paires issues de locations de nos clientes, que l’on reconditionne dans nos usines. La première étape c’est qu’on les hygiénise, c’est-à-dire qu’on fait un traitement à l’ozonification qui permet vraiment de garantir un traitement vraiment antibactérien. Et ensuite on travaille sur la remise en forme du produit, pour que le chaussant revienne dans son état d’origine.

Comme Neuves from BOCAGE on Vimeo.

Une clientèle de plus en plus concernée

L’idée est née il y a quelques années dans les bureaux de la direction de cette entité du groupe Eram. La société change, les comportements des clients et particulièrement des clientes, également.

Écouter le podcast

On est partis du constat qu’il y avait vraiment de la dé-consommation. Et nous on est juste venus répondre à ce besoin, de vouloir continuer à s’amuser et à changer régulièrement de produit, mais sans remplir ses placards, sans surconsommer, avec cette liberté de changer. La cliente, elle va avoir la possibilité pour 29 euros l’été et 34 euros l’hiver, par mois, d’avoir l’usage d’une paire de chaussures, qui à la base, chez Bocage, coûte entre 120 euros et 200 euros quand on va sur des bottes. On est super contents des premiers résultats puisqu’on a déjà 1500 abonnées actives donc c’est au-delà de nos espoirs puisqu’on s’était fixés d’avoir 1000 abonnés. Prochaine étape c’est d’ouvrir notre site internet commeneuve.fr, où on pourra acheter de la seconde main en ligne. Aujourd’hui c’est vraiment un revirement de la consommation, il y a vraiment un engouement pour tout ce vintage, et nous en chaussure, on est obligés de suivre ce virage, on n’a pas le choix.

Et les hommes alors...?

Pour l’instant, seules les femmes disposent de ce nouveau service. Non pas que les hommes ne méritent pas d’y accéder, mais les études internes ont montré que leurs attentes n’étaient pas les mêmes…

Écouter le podcast

On veut laisser la possibilité à nos clientes de se faire plaisir avec la mode pour qu’elles puissent renouveler leur dressing sans surconsommer. Ce qui est quand même très féminin… Il faut pas se cacher que les hommes sont moins friands de mode. Eux cherchent surtout de la réparabilité, de la facilité, ne pas s’ennuyer et avoir toujours des chaussures belles. Donc on est en train de travailler sur une nouvelle offre, qui permette aux hommes d’avoir un nouveau service mais qui soit plus adapté à ses besoins.

Pour l’instant, seuls 2 corners « Comme neuves » existent à Nantes et à Paris, mais le concept devrait rapidement s’étendre. D’autres marques du groupe Eram pourraient également s’inspirer de ce modèle, pour permettre la réutilisation des chaussures.