Essai thérapeutique à Rennes : les 84 autres patients sont hors de danger

16 janvier 2016 à 17h20 par La rédaction

HIT WEST
Il n’y aurait pas d’autre victime dans l’erreur de l’essai thérapeutique à Rennes. Précision du directeur de Biotrial samedi soir. Le chu de Rennes a indiqué que l’état de santé des 6 victimes est stable. Un homme est depuis vendredi en état de mort cérébrale. Quatre des cinq autres victimes souffrent de troubles neurologiques irréversibles. Les 6 hommes, âgés de 28 à 49 ans, testaient un médicament contre la douleur, des essais coordonnés par les laboratoires Biotrial à Rennes. Ils faisaient partie d'un groupe de 90 volontaires, tous originaires de l'ouest de la France. Les autres testeurs du groupe ne sont pas hospitalisés et n'ont pas de symptômes particuliers, a voulu préciser le directeur général de Biotrial samedi soir. L’hôpital de Rennes met en place un accompagnement psychologique, la Ville de Rennes a proposé un logement aux familles les plus éloignées. Par ailleurs l’enquête se poursuit pour comprendre ce qu’il s’est précisément passé. Verena, 43 ans venue à Rennes spécialement du Finistère samedi après-midi, à la demande de Biotrial, pour des contrôles et passer une IRM. Cette femme teste des médicaments depuis 14 ans avec ce laboratoire rennais. Et malgré ce drame, elle reste confiante …