Actualités régionales

En plein confinement, un artiste a continué sa performance mais sans public !

03 juin 2020 à 08h39 Par Mathieu LOPINOT
Tim, un artiste allemand, a exposé au Mona, un musée d’art en Tasmanie, un état insulaire au large de la côte sud de l’Australie.

Cet artiste est une œuvre d’art à lui tout seul, son dos est tatoué par un artiste belge. Un tatouage magnifique, 40 heures de travail, une véritable toile qui représente un dessin assez complexe, une madonne surmontée d'une tête de mort.

Le dos de Tim ne lui appartient pas. Le tatouage, l’œuvre a été achetée 150 000 euros par un collectionneur allemand. Depuis le travail de Tim est de présenter sa toile, son dos dans un musée. 3 jours par semaine, Tim est assis, 6h par jour, torse nu, sur une chaise sans bouger dans une salle du Mona, devant le public qui passe, comme devant une toile.

Une expérience à suivre en direct. Et pendant le confinement, Tim n’a pas renoncé, même si le musée était fermé, sans public, l’artiste est venu chaque semaine sur cette chaise. Il estime que l’art doit vivre pendant le confinement. En tout il est resté assis 3500 heures dans sa vie pour présenter ce qu’il appelle, sa toile.