Bretagne

En Bretagne, informez-vous sur l’AVC à la plage

12 juillet 2019 à 16h09 Par Emilie PLANTARD
L'association sur la plage de Vieux-Boucau-Les-Bains (64) en 2018
Crédit photo : AVC, tous concernés

L’association" AVC Tous Concernés" organise une tournée sur les plages bretonnes, du 13 au 19 juillet. L’objectif est de sensibiliser au risque et d’informer sur les symptômes

A la plage l’été, on croise beaucoup de vacanciers détendus et disponibles… L’association landaise AVC tous ConcernéS compte sur cette accessibilité pour les interpeller sur les enjeux de la prévention de l’Accident Vasculaire Cérébral. Un bus sillonnera donc les plages bretonnes du 13 au 19 juillet prochain et invitera les touristes et les locaux à s’arrêter quelques minutes pour parler du sujet. En France, une personne est victime d’un AVC toutes les 4 secondes et l’hypertension est par exemple une importante prédisposition. Philippe Meynard est le président de l’association AVC Tous ConcernéS, il explique leur action sur les plages.

Écouter le podcast

"On donne des informations sur ce que sont les facteurs de risque, les symptômes de l’AVC, les différentes techniques médicales et la bonne démarche à suivre pour activer rapidement la chaîne des secours…  Et on propose aussi une détection de l’arythmie cardiaque avec un petit bâton qui leur permet de savoir si tout va bien instantanément. Et puis on va aussi sur les plages pour rencontrer les gens, on leur offre de l’eau, on leur donne des brochures d’information et on leur propose de nous suivre jusqu’au mini-bus pour avoir des informations complémentaires et on leur offre un podomètre."

Des gestes simples pour prévenir

Si l’AVC est un accident fréquent, le risque peut être limité par une bonne hygiène de vie et la rapidité d’intervention peut réduire considérablement les séquelles, voire sauver la victime. D’où l’importance d’une bonne information de la population. En France aujourd’hui, les ¾ des survivants gardent des séquelles de leurs AVC.

Écouter le podcast

« Chaque minute qui passe sont 2 millions de neurones qui sont détruits. Donc il est très important d’activer rapidement les secours pour qu’il y ait une intervention le plus rapidement possible pour amoindrir cette perte de neurones et pour mettre un terme aux souffrances du cerveau. Plus on laisse passer du temps, plus le cerveau est en souffrance et plus il y a des dégâts et plus longue sera la période de rééducation et parfois en réagissant vite, on peut sauver la vie. »

tournée plage avc tous concernes.jpg (85 KB)

Les jeunes tout aussi concernés

L’association ne s’adressera pas qu’à une population âgée. Même si la majorité des victimes d’un AVC a plus de 65 ans, il est possible d’en faire à n’importe quel âge. Et les jeunes sont les futurs soixantenaires de demain, il faut donc les informer des bonnes habitudes à prendre dès aujourd’hui.

Écouter le podcast

« Il y a 150.000 AVC qui ont lieu chaque année, 1 toutes les 4 minutes. C’est énorme et il est important de prévenir les personnes mais on sait que c’est aussi très important de prévenir les jeunes parce qu’il y a une évolution de l’hygiène de vie qui laisse craindre le pire pour les années à venir et notamment concernant l’alimentation. Donc il est important de prévenir des facteurs de risques dès le plus jeune âge. »

Vous y apprendrez donc qu'il est possible de prévenir le risque d'accident vasculaire cérébral en prenant d'abord connaissance de ses facteurs de risque personnels, en pratiquant une activité physique ou encore en ayant une alimentation équilibrée. Pour plus dinformation : http://www.jemarche-avc.fr

L'association sera présente à partir du 13 juillet et jusqu'au 19 sur les plages de Saint-Malo, Perros-Guirrec, Brest, Fouesnant, Larmor-Plage, Quiberon, Arzon.