Emmanuel Macron à Nantes : l'inaction climatique

11 février 2021 à 7h06 - Modifié : 11 février 2021 à 11h58 par Dolorès CHARLES

HIT WEST

La venue du président Macron est l'occasion de revenir sur le jugement prononcé il y a une semaine à Paris dans l'Affaire du Siècle.

A l'occasion de la venue du président Emmanuel Macron à Nantes, pour échanger avec les élèves de l'IRA - Institut Régional de l'Administration - et promouvoir l'égalité des chances dans la fonction publique, les militants "climat" ont décroché le portrait du chef de l’Etat hier (mercredi) au sein même de l'IRA et au sein d'une mairie annexe de la Ville (Nantes Sud - photo) pour dénoncer son inaction pour préserver la planète, et lutter contre le réchauffement climatique. Les activistes sanctionnent, avec non-violence mais détermination, le sabotage de la loi Climat par le gouvernement et sa façon de trafiquer les objectifs climatique.


Pour Margot Meunier, porte-parole du GIGNV : « Nous avons réquisitionné le portrait présidentiel car Emmanuel Macron n'a pas tenu sa promesse de reprendre sans filtre les 150 propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat. Nous rendrons le portrait quand le gouvernement prendra des mesures à la hauteur des enjeux et des objectifs de l'Accord de Paris. Chaque dixième de degré compte, et l'inaction a des conséquences sur des millions de vies. Il est irresponsable de repousser le passage à l'action ! »






AFFAIRE DU SIECLE


Il y a une semaine, c'était aussi le jugement de l’Affaire du siècle prononcé à Paris : L’Etat a été condamné pour inaction climatique. Un jugement qualifié d’historique par les 4 organisations requérantes : Notre Affaire à tous / La Fondation Nicolas Hulot / Oxfam France & Greenpeace. Julie, Fabien et Dolorès recevaient ce jeudi midi dans "Sur place ou à emporter", 12-14h, Cécila Rinaudo, coordinatrice générale de "Notre Affaire A Tous" à l'origine de cette action commne envers l'Etat. La dynamique a été aisée à mettre en place :


Écouter le podcast


Les mesures contrètes que l'Etat devra mettre en place :


Écouter le podcast