Ecoles fermées ce soir : les parents s'organisent (comme ils peuvent)

2 avril 2021 à 4h19 - Modifié : 2 avril 2021 à 12h51 par Dolorès CHARLES

HIT WEST
Crédit: Yann Launay

Le calendrier scolaire est bousculé avec la fermeture des écoles pour trois semaines, au moins. Concrètement la semaine prochaine, ce sera cours à distance, et puis vacances scolaires pour toutes les zones jusqu'au 26 avril, et reprise progressive selon les niveaux. Les réactions des parents et de la directrice d'école de Saint-Anne de Lorient avec Yann Launay.

Les écoles ferment demain (vendredi) soir, dans toute la France : les élèves du primaire auront un enseignement en distanciel la semaine prochaine (3 jours seulement, vu que lundi est férié), avant 15 jours de vacances. Des congés scolaires avancés, pour les académies de Rennes et Nantes. De quoi chambouler l'agenda des parents d'élèves de l'Ouest, même s'ils sont nombreux à expliquer, comme Jérémie, qu'ils s'y attendaient, et qu'ils avaient déjà des solutions pour s'organiser :

Jérémie

"Je suis papa monoparental de deux enfants, dont une qui ne va pas à l'école donc j'ai déjà une organisation préparée, quand il n'y a pas école, je m'arrangerai avec la famille, des amis... Il y a plein de monde pour m'aider. Je travaille en milieu hospitalier donc ça ne me dérange pas du tout, je comprends tout à fait ce qui se passe... Je m'attendais à plus, mais il faut que tout le monde réagisse et qu'on prenne les choses en main. Cela fait un an déjà où on galère pour sortir et vivre, il faut que ça cesse... On verra, espérons que ça marche."

Un témoignage recueilli devant l'école Sainte Anne, à Lorient. Yann Launay a ressenti aussi de la résignation & du fatalisme, chez Patrice, papa d'un garçon scolarisé en maternelle :

Patrice

"C'est un nouveau cap difficile à passer pour les enfants et pour les parents, il va falloir s'organiser mais on commence à avoir l'habitude... On va poser des congés pour garder l'enfant, et s'arranger avec Papi et Mamie qui pourront garder le petit...parce que travailler à domicile avec un enfant de cet âge, 3 ans et demi, c'est compliqué voire impossible... On va y faire face une nouvelle fois, en espérant que cela soit la dernière."

"Travailler avec des enfants ce n'est pas possible..."

L'équation est plus difficile à résoudre pour les parents qui ne peuvent pas télétravailler : c'est le cas d'Eve-Lise et de son mari :

Eve-Lise

"L'année dernière, on avait eu recours aux grands-parents mais on n'en avait pas eu une bonne expérience parce que j'avais dû me séparer de ma fille pendant plus de deux mois, car elle était partie en Mayenne mais quand on a des horaires atypiques, on n'avait pas d'autres solutions. Je travaille dans le commerce et mon mari dans une usine, on finit tard le soir, ce n'était pas gérable de faire l'école à la maison..."

Les plannings de congés à revoir

Carole doit revoir les plannings de ses collègues : casse-tête en vue. Cette maman d'élèves est aussi chef de service dans une entreprise de transport, et Carole doit refaire les plannings pour son équipe de 20 personnes :

Carole

"Pour les personnes dans les bureaux, on a adopté le télétravail en partie, là on voit qu'il est systématique donc on va essayer de tourner, il n'y a pas le choix de toute façon, ce qui est le plus compliqué c'est pour les vacances... parce que sans vouloir râler de nouveau, les bretons sont obligés de s'adapater aux congés des parisiens ! Dans les services de messagerie, les personnes qui ont des enfants vont être obligés je suppose la semaine prochaine de poser des congés, car par expérience travailler avec des enfants ce n'est pas possible... Mais si on a soldé tous les congés, ce n'est pas évident, il faut que tout le monde y mette un peu du sien..."

A l'école, les profs préparent la continuité pédagogique

Les enseignants préparent la "continuité pédagogique", pour que les enfants puissent apprendre et progresser de chez eux, la semaine prochaine. Ils peuvent s'appuyer sur l'expérience et les nouveaux réflexes acquis avec le confinement d'il y a un an, comme le confirme Magali Pain, directrice de l'école Sainte-Anne, à Lorient :

Magali Pain 

"Toutes les maîtresses ont conservé leurs adresses mail en lien avec les familles, donc nos familles ont pris l'habitude de consulter les mails et d'échanger ainsi avec les maîtresses par le mail, par contre on sait bien que les familles qui sont en télétravail c'est compliqué d'assurer à la fois la continuité pédagogique et le télétravail. Pour les 3 jours (ou 4 jours selon le rythme des enfants), c'est court, on va mettre un petit dossier dans chaque cartable vendredi, avec une continuité légère simplement pour finir cette période et faire la transition avec les vacances et puis après on verra en fonction de l'évolution de la situation sanitaire."

Magali Pain ne le cache pas : l'enseignement en distanciel est préparé pour la semaine prochaine, mais aussi au-delà :

Magali Pain 2

"On va organiser nos minis conseils de cycles au niveau de l'équipe pédagogique ... comme ça on pourra répondre aux besoins rapidement. L'année dernière, on avait confiné initialement pour 15 jours, et puis finalement on a confiné pendant trois mois pratiquement, donc on ne sait pas où on va... On est obligé d'anticiper pour le pire au cas où."

De leur côté, les enfants sont loin de tous se réjouir de cette fermeture des écoles, et de ces vacances précoces. Alexandre et Emy, par exemple, élèves de CM2, le regrettent :

Les enfants

"Emmanuel Macron disait qu'il falliat soutenir l'éducation, mais il ferme les écoles c'est un peu bizarre, ça ne sert à rien de les fermer on respecte tout bien les gestes barrières... Je suis un peu triste car c'est ma dernière année, je préfère rester à l'école... Mes parents expliquent quand même bien... C'est mieux quand les vacances sont bien réparties sinon ça fait trop de semaines de suite..."

Cela fera près de 11 semaines d'ici les grandes vacances, si les élèves reprennent comme prévu le 26 avril.

Un reportage de Yann Launay.