Des vélos en libre service à Saint-Nazaire

13 mars 2018 à 3h00 par Katell LAGRE / Dolorès CHARLES

Une nouvelle offre "Vélo" est à la disposition des habitants de la Carène, à Saint-Nazaire et Pornichet depuis hier. Dans le même temps, la Région ligérienne adopte par ailleurs une nouvelle gamme tarifaire pour les TER !

HIT WEST
Crédit: Alexis Bédu

La Ville de Saint-Nazaire a lancé hier une offre de vélos en libre-service, avec la SNCF et l’agglomération de la Carène. Au total, 15 vélos garés devant la gare, et deux autres bornes installées à Pornichet et à la base sous-marine. A terme, 15 autres vélos seront installés près de la base, et environ 10 autres à Pornichet en mai… L'objectif de ces VLS, qui viennent en complément de l’offre de location longue durée de vélos à assistance électrique « VélYcéo », est de favoriser les déplacements en vélo pour les trajets courts et d'offrir un nouveau service aux voyageurs qui prennent le train. Jean-Jacques Lumeau est vice-président de la communauté d'agglomération, en charge de la mobilité.

Écouter le podcast

"Si on met le vélo en pied de gare, c'est que l'on imagine que l'on imagine que ses principaux utilisateurs seront des gens qui prennent le train. Puisqu'on est sur un VLS (Vélo libre service) un peu différent de Vélib à Paris ou de Bicloo à Nantes puisqu'on prend le vélo à la station, on fait sa déambulation et on ramène le vélo à la même station. Il n'y a pas une multiplication des stations à Saint-Nazaire et à Pornichet. Il y a aussi l'ambition de désengorger certains trains de vélos puisque certains voyageurs qui finissent "le dernier kilomètre" en vélo ont pour habitude de le mettre dans le train et cela pose des contraintes à certains horaires de trains très fréquentés. Le but, c'est de multiplier les offres de pratiques du vélo. C'est l'addition de ces politiques publiques qui vont permettre demain, je l'espère, de constater que l'usage de l'automobile est un peu en récession au bénéfice des autres modes de déplacement sur le territoire"

Une interview d’Aléxis Bédu.

Pour les abonnés au TER Pays de Loire, la SNCF propose un abonnement de 9 euros par mois pour l'utilisation des vélos. Pour les autres le tarif est 1euro de l’heure.

Stéphanie Dommange, directrice régionale Pays de la Loire de la SNCF Mobilités nous explique quel est l'intérêt de ce dispositif.

Écouter le podcast

« C'est d'offrir une nouvelle offre de mobilités pour permettre aux gens d'utiliser un vélo qu'ils peuvent laisser à la gare à leur retour. Pour nos abonnés, l'intérêt, c'est de pouvoir voyager en train sans avoir leurs vélos avec eux et en ayant l'assurance d'avoir un vélo à leur arrivée. Comment cela fonctionne ? Très simplement. Vous venez sur la borne de vélo libre service, vous flashez un code et vous pouvez utiliser votre vélo à un tarif tout à fait compétitif. Si vous êtes abonnés TER c'est soit 50 centimes d'euros par heure, soit 9 euros pour un mois. Si vous êtes occasionnels, c'est 1 euro par heure d'utilisation ». 

Nouvelle gamme tarifaire pour les TER ligériens

La Région adopte une nouvelle gamme tarifaire pour les TER, pour mieux encore attirer les ligériens vers ce mode de transport. La Région souhaite le rendre plus compétitif et attractif… afin d’augmenter le trafic global de 10% à l’horizon 2021. Pour les voyageurs occasionnels : la carte de réduction baptisée Mezzo passe de 65 à 30 € pour les plus de 26 ans et de 25 à 20 € pour les moins de 26 ans. Pour les abonnés au TER, par contre, les tarifs vont augmenter de 7 € par mois !