Des usagers verbalisés en pleine grève à la SNCF !

6 juin 2018 à 12h54 par Katell LAGRE

Nouvel épisode de grève à la SNCF, le 15ème dans ce mouvement lancé pour s'opposer à la réforme de l'entrepris ferroviaire. La semaine passée, deux usagers du train ont été verbalisés pour refus de présenter leur billet.

HIT WEST
Crédit: Alexis Bedu

Deux habitués du train Savenay-Nantes sont assez remontés. Mardi dernier, le 29 mai, jour de grève à la SNCF, ils ont refusé de présenter leurs billets qui étaient pourtant en règle aux contrôleurs. Résultat : une amende de 100 euros qu'ils entendent bien contestée. Un reportage d'Alexis Bédu.

Écouter le podcast

Ils ne se connaissaient pas mais sont désormais unis dans leur galère. Dans le train Savenay-Nantes, cinq contrôleurs débarquent dans leur rame pour un contrôle des billets. Dominique et Lilian ne l'ont pas accepté.
« ça m'a un peu choqué d'être contrôlé un jour de grève. On paye pour un service qui n'est pas là depuis des semaines et c'est à nous de rendre des comptes. Du coup quand le contrôleur arrive à mon niveau, je lui signale que je suis en règle mais que je ne vais pas lui présenter mon titre de transport », raconte Lilian Gallet.
Le contrôleur prévient donc la police qui attend les deux réfractaires en gare de Nantes. Au final : un contrôle d'identité et une amende de 100 euros chacun à payer à la SNCF.

« J'ai noté le côté disproportionné de cette affaire là. Moi j'ai toujours été en règle, cela fait dix-huit ans que je prends ce train. J'étais un peu abasourdi », poursuit Dominique. « On a subi des retards monstres, des trains supprimés... il y a un cumul de choses que l'on subit sur cette ligne depuis septembre. Rajoutez à cela les grèves, ça énerve un peu ».
Les deux hommes ont prévu de contester leurs amendes à la SNCF

Nouvel épisode de grève

Début des perturbations ce mercredi soir et jusqu’à samedi matin. Dans l'Ouest, comptez 3 TGV sur 4. 1 TER sur 2 en circulation en Pays de la Loire, 2 sur 3 en Bretagne. Normalement, le mouvement devait s’achever le 28 juin, mais certains syndicats vont discuter d’une éventuelle prolongation.