Des soupçons de marché truqué pèsent sur la gestion des radars automatiques

8 juillet 2015 à 8h42 par La rédaction

HIT WEST


C’est le site de L'Express qui révèle l'affaire …
Selon le journal, l’ancien responsable de l'Agence nationale de traitement automatisé des infractions à Rennes fait l'objet d'un signalement au service anticorruption du ministère de la Justice, pour avoir favorisé un concurrent lors d'un appel d'offre.
Joint par l’Express, le principal intéressé nie toute implication dans cette affaire.