Bretagne

Des pailles... en paille... made in bzh

15 juillet 2019 à 11h19 Par Alexandra BRUNOIS
Crédit photo : Yann Launay

Vous êtes peut-être en train de siroter un diabolo menthe avec une paille, en écoutant votre radio préférée... Sachez que les pailles en plastique devront avoir disparu de l'Union européenne en 2021... A Plomelin près de Quimper, un couple vous propose une alternative, bio et écolo! Reportage de Yann LAUNAY

Mais pas besoin d'attendre 2 ans pour trouver une alternative aux pailles en plastique : une version plus respectueuse de l'environnement sera disponible dans quelques jours : une paille... en paille, made in Plomelin, près de Quimper!

Dans leur ferme alternative, Gaëlle et Yves de Broc produisent de la farine et cherchaient une utilisation pour les tiges de seigle, des tiges qui semblent idéales pour en faire des pailles à boire. A l'approche de la moisson, Yann Launay les a accompagnés dans leur champs de seigle :

Écouter le podcast
"Là ça a bien poussé : on arrive à 2m / 2m20 de haut, un diamètre assez important en bas, et c'est du costaud.. les pailles de seigle sont imputrescibles, passent en machine.. On va d'abord récolter les épis, et ensuite on va récolter la paille, sans doute en partie à la main.. et après on les coupera avec un massicot, ou avec des ciseaux."

Avec cette première récolte, Gaëlle et Yves prévoient de produire entre 500 000 et 1 million de pailles. Des pailles qui seront vendues via leur association : "La Brouette de Kerivoal".

PAILLES NATURELLES CHAMPS DE SEIGLE GAELLE ET YVES DE BROC.jpg (533 KB)

Gaëlle et Yves dans leur champ de Plomelin (29)

Et avant même la première récolte, Gaëlle et Yves ont déjà reçu de nombreuses demandes de restaurateurs, de distributeurs.. Il faut dire qu'ils font figure de précurseurs sur un marché très vaste :

Écouter le podcast
"Un milliard de pailles en plastiques sont utilisées chaque jour dans le monde... Alors certains disent "on a pas besoin de boire avec des pailles, on peut boire au verre", mais il faut penser aux gens qui ont du mal à se nourrir, qui ne boivent qu'avec une paille : la paille ce n'est pas juste un gadget... donc cela peut être intéressant pour les hôpitaux, là ce sera de la paille naturelle qu'ils pourront stériliser."

La paille naturelle de Kerivoal a été baptisée "Plouzenn" (tige de paille en breton). La récolte est prévue à partir de cette semaine. Les pailles seront coupées, lavées, séchées et mises en vente dans la foulée.