Derby Nantes-Rennes, la première pour Domenech

6 janvier 2021 à 5h13 - Modifié : 6 janvier 2021 à 9h32 par Dolorès CHARLES

HIT WEST
Crédit: montage derby Nantes-Rennes

Un derby breton un peu particulier ce soir à La Beaujoire.

Le FC Nantes accueille le Stade Rennais à 19 heures. Mais faute de spectateurs dans les tribunes, le match est à huit clos avec la crise sanitaire, et de rivalité immédiate au classement entre les deux clubs, le FC Nantes est classé 16ème et Rennes est 4ème, eh bien les projecteurs seront tournés vers Raymond Domenech : c’est sa première sur le banc des Canaris, et son dernier match en tant qu’entraîneur d’un club remonte à … 1993 alors qu'il officiait à Lyon ! Ecoutez l'ancien sélectionneur des Bleus, qui livre un premier diagnostic sur le jeu des Canaris qui n'ont plus gagné depuis 8 matchs.

Écouter le podcast

"Non, je dirai plutôt que c'est un groupe qui a les moyens, c'est un groupe qui a des joueurs de qualité, qui peut produire quelque chose de bien et qui a une capacité à jouer. Peut-être sur ce que j'ai vu, le souci c'est de jouer tous ensemble ! Et c'est de faire tous ensemble la même chose. C'est là dessus que je travaille depuis quelques jours parce qu'individuellement les trois quarts joueraient dans d'autres clubs il n'y aurait aucun souci."

Raymond et la Bretagne

Les Canaris, sans succès en Ligue A depuis 2 mois, sont donc 16èmes à 3 points du premier barragiste Lorient… et Rennes au pied du podium 4ème. L'ancien sélectionneur Raymond Domenech, dont tout le monde se souvient pour la pitoyable défaite des Bleus du mondial de Knysna en 2010, apprécie par ailleurs le travail de son jeune homologue Julien Stéphan à la tête du Stade Rennais.

Écouter le podcast

"Julien je l'ai vu il avait 10 ans, parce qu'il était avec Guy (Stephan, son papa), il était avec nous, je l'ai vu grandir et je suis content pour lui... On fait toujours l'apologie des entraîneurs allemands qui sont de jeunes entraîneurs qui réussissent, mais on en a aussi ! Il travaille bien, c'est très cohérent. Arriver à se qualifier pour une Champion's league, ils ont souffert un peu plus mais son jeu est cohérent... Son équipe est compacte, elle va vite et on voit même des schémas de jeu qui ont forcément été travaillés, ce n'est pas que de l'inspiration donc c'est du bon travail !"

L'ancien sélectionneur des Bleus et sa compagne Estelle Denis ont justement adopté la Bretagne il y a quelques années :

Écouter le podcast

"Je suis un vrai converti, j'ai une maison en Bretagne depuis quelques années, à Etables-sur-mer (22) à la frontière de Saint-Quay, j'avais découvert ça c'est vieux... un jour je reviendrai. Quand j'étais en équipe de France espoirs, on allait faire des stages à Saint Malo et chaque fois que j'arrivais, on passait une semaine et il faisait un temps exceptionnel et je trouvais ça beau... J'ai fait toute la côte, tout le long et j'aurais pu m'arrêter n'importe où ! C'est un pays magnifique, il n'y a pas d'endroit où je ne me sens pas bien, et ce que j'ai trouvé en plus c'est le respect des gens que je ne trouve pas partout, soyons clairs ! Si vous me voyez aussi apaisé, je crois que je le dois aussi à ce que j'ai vécu ici en Bretagne !"

Les autres matchs de la soirée : Brest- Nice à 19 heures, et Lorient / Monaco. Angers SCO sera à Lille à 21 heures. C’est aussi la première du coach parisien Mauricio Pochettino à la tête du PSG depuis quelques jours ce soir à Saint-Etienne. En tête de la Ligue 1 : Lyon, Lille et Paris.