Dep 2015 : déception de la droite en Loire-Atlantique et satisfaction du FN

30 mars 2015 à 3h05 par La rédaction

HIT WEST
Les élections Départementales, marquées par une participation faible à près de 50%, un revers cinglant pour le PS qui arrache 33 départements, une progression du FN et un raz-de-marée à droite victorieuse dans 66 départements. La Mayenne, la Vendée et le Maine-et-Loire restent dans le giron de UMP et de l’UDI.

A un canton près, seule la Loire-Atlantique se maintient à gauche avec 16 cantons contre 15 pour la droite. Les villes de Nantes, St Nazaire et Rezé ont massivement voté en faveur de la gauche, comme à Blain, Machecoul et Ponchâteau. La gauche perd en revanche Carquefou, Clisson et La Chapelle-sur-Erdre. Ecoutez la déception du chef de file de la droite et du centre, le Baulois Gatien Meunier, qui se projette déjà avec les Régionales de décembre. Il est avec Charlotte David.

Le socialiste sortant, Philippe Grosvalet, qui a balayé le candidat FN sur Saint-Nazaire 2, devrait être réélu jeudi président au Conseil Départemental. « St-Nazaire n’est pas Hénin-Beaumont » déclarait hier soir le maire PS de la ville, David Samzun, malgré tout, le secrétaire départemental du FN, Christian Bouchet, se disait satisfait des résultats de ses candidats et serein pour les Régionales.

En attendant les Régionales, les présidents sortants centristes, Olivier Richefou en Mayenne et Christian Gillet dans le Maine-et-Loire, devraient retrouver leur siège au CG. En Vendée, où 16 des 17 cantons sont à droite, le successeur de Bruno Retailleau qui ne se représentait pas, sera connu jeudi. Il pourrait s’agir d’Yves Auvinet, élu au premier tour à Chantonnay.