Déconfinement très partiel en France, à compter du 15 décembre

11 décembre 2020 à 3h04 - Modifié : 11 décembre 2020 à 5h47 par Dolorès CHARLES

HIT WEST
Jean Castex, premier ministre

Retour sur la conférence de presse de Jean Castex : le Premier ministre était accompagné de plusieurs ministres dont Gérald Darmanin et Olivier Véran hier, pour faire un point sur la situation sanitaire, et les mesures de déconfinement à venir. Pour lui, "la partie est loin d'être gagnée."

13 700 nouveaux cas confirmés de coronavirus, 2 900 malades hospitalisés en réanimation dans notre pays et près de 300 décès en 24 heures. "La situation sanitaire s’est considérablement améliorée mais elle marque le pas ces derniers jours", a déclaré hier le Premier ministre… Pour Jean Castex, la situation sanitaire en France est la mieux maîtrisée, comparé aux voisins européens, mais "la partie est loin d'être gagnée." Face à ces chiffres, un déconfinement très partiel va entrer en vigueur mardi prochain (15 décembre). Les lieux culturels (cinémas, théâtres, musées...) ne pourront pas rouvrir comme prévu d’ici le 7 janvier. Ils seront fermés 3 semaines supplémentaires. Déception aussi des supporters avec de matchs à huit clos dans les stades jusqu’au 7 janvier minimum.

Un couvre feu entre 20h et 6h

La jauge actuelle pour les cultes ne sera pas renforcée, et ce sera aussi mardi la fin de l’attestation dérogatoire de déplacement. Les déplacements inter-régions seront possibles pour les congés d’hiver, et un couvre-feu sera mis en place de 20h à 6h, sauf pour la nuit du 24 décembre. Il sera ainsi impossible de se déplacer la nuit sauf pour des motifs professionnels, médicaux ou familiaux impérieux et pour les maraudes… Si Noël est préservé, il n’y aura pas de dérogation pour le 31 décembre.

Des mesures allégées face aux chiffres stagnants de l’épidémie de Covid-19. Objectif du Gouvernement : "que chacun et chacune profite des vacances et des fêtes de fin d’année, (mais) sans s’exposer à un risque de rebond de l’épidémie ni maintenant ni dans les premières semaines de janvier. La stratége "Tester Alerter Isoler / Protéger" reste en place : des opérations de dépistage massif auront lieu dès lundi dans plusieurs Villes de France au Havre et à Charleville-Mézières, puis à Roubaix et Saint-Etienne. 

LE SECTEUR DU CHR EN COLERE

La Bretagne avait initié le mouvement… Dix-huit entreprises de production, de distribution ou de vente s’allient au sein d’un consortium Pays de la Loire de défense des fournisseurs de la filière CHR - Cafés, hôtels, restaurants et discothèques, durement impactés par la crise du Covid-19. Objectif peser dans le débat public et politique, et obtenir des mesures de soutien à la hauteur des besoins. Hier l’UMIH49 appelait à manifester devant la préfecture de Maine-et-Loire, et le Club Hôtelier d’Angers était présent. Même si les hôtels sont majoritairement ouverts, l’activité y est très faible avec des taux d’occupation de 15% en moyenne. Une autre manifestation nationale est prévue lundi à Paris (13h).