Déconfinement : le soulagement des cinémas qui vont rouvrir le 19 mai

30 avril 2021 à 3h19 - Modifié : 30 avril 2021 à 5h56 par Dolorès CHARLES

HIT WEST
Jean-Pierre Fonteneau
Crédit: Yann Launay (Hit West)

Emmanuel Macron a dévoilé les 4 phases de déconfinement, qui se tiendra entre lundi et la fin juin. A partir du 19 mai, réouverture des commerces et terrasses (6 à table) et avec jauges des musées, cinémas, théâtres, etc. Le couvre-feu sera décalé à 21 heures (avant 23h le 9 juin, et levé le 30 juin). Les cinémas sont soulagés de rouvrir même partiellement d'ici l'été prochain.

C'est l'heure du déconfinement en France. Ils sont fermés depuis plus de 6 mois : les cinémas vont pouvoir reprendre leurs séances, à compter du 19 mai. Avec 35% des fauteuils de chaque salle, dans les premières semaines, et avec un couvre-feu à 21 heures. Mais le directeur de Cinéville Vannes veut surtout retenir la réouverture : Jean-Pierre Fonteneau se dit satisfait et confiant de voir les spectateurs revenir rapidement :

Jean-Pierre Fonteneau 1

"On attendait une date, et aujourd'hui on l'a... C'est un peu une résurrection professionnelle... Immense joie et soulagement de pouvoir retrouver nos salles et travailler... Tous les jours dans notre vie personnelle on côtoie nos spectateurs, et tous les jours ils nous demandent "mais quand est-ce que vous rouvrez ?" ça manque aux gens. Donc ils vont revenir, et nous serons là pour les accueillir, et nous allons faire énormément d'entrées..."

Quels films à l'affiche ?

Il y aura un embouteillage de films, ou au contraire un manque de long-métrages dans les premiers mois, et ce dans l'attente d'une franche réouverture sans limitations, c'est la question :

Jean-Pierre Fonteneau 2

"Si tous les départements n'ouvrent pas ensemble, et en particulier des régions comme l'Ile de France, forcément cela va un peu moins motiver les distributeurs à sortir tout de suite les gros films, mais par contre quand tout le monde aura redémarré... On a eu des informations sur un distributeur américain, on arrive dans des situations où il y a quasiment un blockbuster par semaine qui va sortir, sur les 3-4 mois à venir..."

Un redémarrage contraint

Le redémarrage sera très contraint, dans les premières semaines, avec un couvre-feu et une jauge réduite : cela vaut-il le coup d'ouvrir, financièrement ?

Jean-Pierre Fonteneau 3

"La date du 19 mai correspond à un couvre-feu à 21h, donc ça veut dire qu'on pourra faire au moins une séance le soir, c'est un soulagement... Forcément, ce n'est pas idéal pour nous d'ouvrir à 35%, maintenant je pense qu'on sera encore accompagné par l'Etat d'un point de vue économique. On doit mettre en oeuvre des mesures qui font que les gens vont revenir avec une grande sérénité dans nos salles..."

Après cette longue interruption de 6 mois, qui s'est ajoutée à la fermeture du premier confinement, quelle est la situation économique d'un multiplexe comme le cinéville de Vannes ?

Jean-Pierre Fonteneau 4

"On n'a pas eu de grosses difficultés, on était plutôt à l'équilibre grâce aux aides. L'enjeu, c'est aujourd'hui : il faut qu'on refasse la trésorerie qu'on a perdue, qu'on soit serein d'ici 6 mois-un an. L'argent public va forcément s'arrêter à un moment ou à un autre, il faut qu'on réussisse notre redémarrage..."

Un reportage de Yann Launay.