Actualités régionales

Déconfinement : La ruée chez les coiffeurs !

12 mai 2020 à 12h28 Par Emilie PLANTARD
Crédit photo : @Hit West

Les 2 mois de confinement ont laissé un peu de répit aux pointes en tout genre, au grand désarrois de certain(e)s… Dès ce matin, les coiffeuses et coiffeurs ont donc joué du ciseau, devant parfois une belle file d’attente.

Les cheveux n’ont pas arrêté leur pousse pendant le confinement et l’impatience se fait sentir… Depuis déjà quelques jours, les agendas des coiffeurs se remplissent à vue d’œil. Pour les enseignes sans rendez-vous, premier arrivé, premier servi. Devant certains salons, les files d’attente se sont donc allongées dès ce matin, de clients quelque peu pressés d’en finir avec cette certaine détresse capillaire.

Écouter le podcast

"Oui je suis arrivée à 8H30, il y avait déjà du monde… Je suis comme la dame, je suis venue à 9H, ça va faire du bien et pour aller travailler, c’est quand même plus chic… J’ai pris mon ticket, oui, il y a 1H d’attente… J’ai mis le masque obligatoire et on se lavera les mains au gel. De toute façon ça sera la même attente demain, après-demain, il faut se décider c’est tout. Et accepter le principe… Ca va faire du bien ? Oh oui ! Au moral aussi !"

Ouf ! Ca soulage ! 

Chaque client est tenu de prendre un ticket et attendre son tour à l’extérieur. Comme d’habitude, mais cela risque cette fois d’être un peu plus long, compte tenu des mesures d’hygiène supplémentaires entre chaque client. A la sortie, le sourire est en tous cas de rigueur !

Écouter le podcast

"Ca fait du bien ! J’étais la première, je m’étais levée à 6H20. J’avais une tête qui ne me plaisait pas particulièrement. Et puis ça fait du bien à la tête, ne serait-ce pour le petit massage ! … Ça fait du bien oui, il y avait besoin ! Normalement j’y vais toutes les 3 ou 4 semaines. Là ça faisait 9 semaines du coup. Il y a tout un protocole de désinfection du matériel, ça a l’air d’être bien fait. Ça vous a rassuré ? Ah oui complètement." 

Les salons ont souvent allongé leurs amplitudes horaires pour satisfaire leur clientèle. Cette densité de travail devrait s’étaler sur plusieurs semaines.