Débord de Loire : 100 000 personnes ont suivi la parade nautique

27 mai 2019 à 4h54 par Katell LAGRE

Débord de Loire, c'est parti : la fête nautique a réuni quelque 200 bateaux de Saint-Nazaire à Nantes et Mauves sur Loire. Une invitée de marque, l'Hermione à quai jusqu'à demain à Nantes.

HIT WEST
L'Hermione
Crédit: Yann Launay

Le succès de l’évènement nautique, « Débord de Loire », de Saint-Nazaire à Nantes, avec Hit West. Plus de 100.000 personnes ont assisté samedi soir à la parade des bateaux… du Bélem, de l’Hermione et de quelque 200 autres voiliers… 100 000, c'est deux fois plus qu’en 2016 pour la première édition. Pour les retardataires, sachez que le Belem partira cet après-midi vers 17h, et l’Hermione demain vers 14h de Nantes. 

Des bateaux s’en vont, d’autres arrivent, ceux de la Solitaire du Figaro, alors que le départ de la course est programmé dimanche depuis Pornichet (16h). Au total, 47 skippers prendront la direction de l’Irlande (Kinsale).

Reportage complet sur l'Hermione

L'Hermione, la réplique exacte du navire de La Fayette attire et suscite l’admiration du public : écoutez ces réactions recueillies par Yann Launay :

Écouter le podcast

"Un trois mâts, c'est déjà impressionnant de base, mais en plus on sent que le travail a été fait avec soin, ils ont vraiment fait attention à beaucoup de détails, c'est vraiment impressionnant comme travail."

Les mâts de l'Hermione

A Bord de l'Hermione : 80 membres d'équipage de tous horizons, qui manoeuvrent les voiles comme au XVIIIème siècle. Des matelots qui reçoivent une formation spécifique, et qui sont tous passionnés d'Histoire et de marine à voile. C'est le cas d'Emile, 23 ans, originaire de La Montagne, en Loire-Atlantique, et qui vient de vivre ses premières semaines à bord. Rejoindre l'équipage de l'Hermione était un rêve pour lui... Alors la réalité est-elle conforme à ce qu'Emile imaginait ? Sa réponse au micro de Yann Launay :

Écouter le podcast

"Je m'attendais à quelque chose de très technique et de très dur physiquement... c'est le cas, mais on trouve très vite un second souffle, et la camaraderie y est pour beaucoup.. Quand on sent le bateau suivre la direction voulue grâce aux efforts conjugués de tout l'équipage, sur toute la longueur du navire, c'est vraiment une sensation incroyable."

Emile sur l'Hermione

Guillaume a 23 ans lui aussi, mais c'est déjà un ancien, sur l'Hermione : il a participé au chantier, à Rochefort, il était du premier voyage, et navigue sur la frégate depuis 2015. Guillaume est marin-pêcheur, et il partage sa vie entre les chalutiers et l'Hermione :

Écouter le podcast

"Ce genre de bateau, c'est du travail assez dur, donc soit on est mordu, soit on vient une fois et on passe à autre chose.. moi, je suis mordu... Retrouver ce côté manuel de la marine à voile, cet esprit d'équipage, la dureté du travail qui créé des liens très forts entre les gens.."

L'Hermione fait la fierté de son équipage et bien sûr de son commandant : Yann Cariou, originaire de Plogoff, dans le Finistère, ancien de la Marine Nationale et de la marine marchande :

Écouter le podcast

"On est fiers de porter les valeurs de solidarité, d'esprit d'équipe, et aussi de démontrer que la France est une nation maritime, est encore là : le savoir-faire français, l'audace, humaine et financière.. même les Américains n'arrivent pas à faire aussi gros, parce que derrière, il y a une passion, une ferveur, et ça marche.."

Le bateau a été reconstitué jusque dans le moindre détail, l'équipage porte des vêtements d'époque.. mais il a tout de même fallu faire quelques concessions à la modernité :

Écouter le podcast

"Pour naviguer aujourd'hui, les contraintes ont changé niveau sécurité : on a des moteurs, pour pas que l'aventure de l'Hermione historique ne nous arrive.. Donc on a des moteurs pour entrer dans les ports, on marche à la voile 90% du temps mais on a des instruments de navigation, gps, radio, tout ce qui est obligatoire aujourd'hui."

Le commandant de l'Hermione Yann Cariou

Yann Cariou commande l'Hermione depuis le départ, il sait qu'il devra un jour passer le relais, mais difficile pour lui d'y penser :

Écouter le podcast

"C'est dur de quitter ce bateau.. même s'il fait beaucoup souffrir, il me donne beaucoup de nuits blanches.. l'Hermione est très exigeante.. c'est dur, c'est pénible souvent physiquement, mais le retour c'est l'émerveillement qu'on a tous à bord de voir comment ce bateau est performant, comment il est parfait, et beau.."

L'Hermione se visite sur réservation demain à Saint Nazaire. La frégate repart samedi après-midi, direction : Nantes. L'Hermione remontera la Loire en compagnie notamment du Belem. A noter que l'ancre véritable de l'Hermione, remontée de l'épave au large du Croisic, est présentée au public, à Nantes, après 4 ans de restauration. Elle a été installée sur les sites des Chantiers de l'Atlantique.

Reportage de Yann Launay.