David Diop remporte le Goncourt des Lycéens

16 novembre 2018 à 6h33 par Alexandra BRUNOIS

Le 31ème Goncourt des Lycéens a été remporté ce jeudi par David Diop pour son livre "Frère d'âme". Un ouvrage qui nous parle de la Première Guerre Mondiale et des tirailleurs sénégalais. Un prix annoncé comme chaque année à Rennes.

HIT WEST

Le 31ème Goncourt des Lycéens était annoncé hier à Rennes, comme chaque année depuis 1988. Après délibération, les 13 membres du jury national ont choisi de distinguer le livre "Frère d'âme", de David Diop, sur la Première Guerre Mondiale et les tirailleurs sénégalais. Les membres du jury représentaient des lycées de toute la France, et même du Québec.


Dans la foulée de l'annonce du lauréat, les lycéens ont contacté l'auteur par téléphone pour le féliciter :

Écouter le podcast
"David Diop : "Je suis extrêmement heureux d'avoir été choisi par vous, parce que je suis enseignant, l'ai enseigné en lycée à la fin du siècle dernier, mais je garde toujours dans le coeur vos regards, vos sourires quand vous découvrez les textes, et je suis vraiment très sensible à votre... le ne vais pas dire amour, mais à votre prédilection."

Parmi ces lycéens, Tipaul Auffret, élève en 1ère L au lycée Ambroise Parè de Laval, touché par le livre de David Diop, qui lui a fait redécouvrir la guerre 1914-18 :

Écouter le podcast
"Je ne voyais pas cette violence pendant mes cours d'Histoire, c'était des mots, mais le vivre avec le livre, c'était à la fois choquant et intéressant parce qu'on voyait la déshumanisation pendant la Première Guerre mondiale. Et on trouvait bien de rendre hommage aux tirailleurs sénégalais, ce sont des voix peu entendues et qui méritent d'être entendues."


Pour les membres du jury, comme pour les 1600 lycéens qui ont participé, c'est la fin d'un marathon de lecture particulièrement marquant pour Tipaul :

Écouter le podcast
"C'est une aventure sur deux mois vraiment très dure : il y avait quinze livres à lire, avec des thèmes éprouvants comme le viol, les violences familiales, la violence de la guerre... éprouvant mais vraiment intéressant : j'avais perdu l'envie de lire, et cette aventure m'a permis de retrouver ce plaisir."

La remise du prix a eu lieu à l'Elysée hier soir en présence d'Emmanuel Macron.

Le Goncourt des Lycées un phénomène d’édition. Sachez qu’il vend plus que son illustre aîné… Selon l'Institut GfK, sur les cinq dernières années, le Goncourt des Lycéens est celui dont la moyenne des ventes est la plus élevée. Avec près de 395.000 exemplaires vendus, ce prix devance le prix Goncourt qui atteint une moyenne de 345.500 exemplaires. 

Un reportage de Yann LAUNAY