Crise porcine : pas de marché et pas de cotation à Plérin

13 août 2015 à 7h26 par La rédaction

HIT WEST
Direction Plérin dans les Côtes-d’Armor, où le conseil d'administration du marché au cadran s'est réuni ce matin pour décider de l'ouverture du marché qui définit le cours du porc deux fois par semaine en France. Le directeur Daniel Picart vient de s'exprimer et le marché n'aura pas lieu aujourd'hui, en l'absence confirmée de la Cooperl et de l'industriel Bigard, pour cause de cours trop élevé (1,40 €). Sans marché, pas de cotation et des cochons qui s'entassent dans les frigos et dans les élevages. Pour Daniel Picart, ces deux entreprises ""ont dévié du réglement qu'elles ont signé en juin dernier"", avec l'aval du Gouvernement.

La situation est grave pour les producteurs de porc. Michel Bloch le président des éleveurs bretons appelle ce matin à une réunion physique au niveau du cabinet du Premier Ministre, pour qu'une cotation ait lieu demain.

A La Roche-sur-Yon, des agriculteurs sont partis ce matin pour une marche en direction de la Préfecture.