Crise porcine : le soutien des enseignes de la grande distribution

12 août 2015 à 4h41 par La rédaction

HIT WEST
La crise de la filière porcine a connu un rebondissement en France avec l’absence de cotation lundi sur le marché du porc breton de Plérin. Pour cause de cours trop élevé, deux industriels majeurs, La Cooperl et Bigard / Socopa, ont refusé d’acheter français. Cela représente 25 centimes d’euros de plus au kilo - comparé à la viande allemande, belge ou hollandaise. En déplacement dans le Gard, le Premier Ministre Manuel Valls minimise et le ministre de l’agriculture annonce une table-ronde fin août avec toute la filière.
Stéphane Le Foll promet que tout sera fait pour que les cotations du porc reprennent demain au marché au cadran de Plérin. Les enseignes Casino, Intermarché et Leclerc comptent elles maintenir leur prix d'achat du porc à 1,40 euro le kilo afin de soutenir les éleveurs.