Crise agricole : Cooperl et Bigard refusent d'acheter le porc français, trop cher

11 août 2015 à 2h35 par La rédaction

HIT WEST
Le monde agricole en crise. Hier, les industriels Bigard et La Cooperl ont refusé d’acheter du porc au Marché du Porc Breton à Plérin dans les Côtes-d'Armor. Ils jugent le cours du porc à 1,40 euro le kilo trop cher, par rapport aux concurrents européens. Ce prix a été fixé en juin pour soutenir les éleveurs en difficulté, et fait référence au niveau national. Prochain marché jeudi… jour d’une nouvelle action des éleveurs dans différents cantons de Mayenne. Les syndicats FDSEA et JA dénoncent « la non-application des accords » signés en juin, en présence du GVT

Après les éleveurs de porcs, de bovins et les producteurs laitiers, place aux aviculteurs qui demandent au travers de la FRSEA Pays de Loire une revalorisation du prix de la volaille de chair payé aux producteurs. Une hausse de 50 € par tonne de volaille au départ du poulailler pour payer notamment les augmentations de charges. Pour le syndicat, 50 € représenterait moins de 2,50 € par hab et par an.