Actualités régionales

Crèches : Vannes a son propre maraîcher !

05 septembre 2019 à 12h01 Par Alexandra BRUNOIS
Crédit photo : Yann Launay

C'est une première dans l'Ouest, et c'est encore très rare en France : la ville de Vannes a embauché un maraîcher, pour produire des légumes et des fruits bio destinés aux enfants des crèches de la ville. Reportage de Yann Launay

Pour ce faire, la ville morbihannaise a créé une régie : Franck, maraîcher expérimenté, est désormais agent de la municipalité. Il cultive un hectare de terres au Pérenno, sur le site du service des espaces verts (près du centre d'entraînement du Vannes Olympique Club). Et après seulement quelques mois, l'éventail des productions est déjà très large :

Écouter le podcast
"On a les potimarons, les butternut, du potiron géant d'Etampes, deux variétés de melon, des oignons, les tomates, du persil, fenouil, de la fraise, de la rhubarbe... Au niveau des volumes, il n'y aura pas de problème, mais le but c'est de répondre à la demande le plus longtemps possible dans la saison : si je produis du persil pendant 15 jours, eux ils en ont besoin toute l'année."

Une serre doit être construite l'an prochain, pour étaler les récoltes. Des arbres fruitiers doivent aussi être plantés.

UN INTERET ECONOMIQUE

Produire "en interne" permet de garantir fraîcheur, traçabilité des fruits et légumes, et présente aussi un intérêt économique :

Écouter le podcast
"Il y a une augmentation très forte de la demande en bio, la production française ne pouvant répondre à tout, on se retrouve avec une augmentation énorme des quantités importées en France, et une explosion des prix en bio... Donc il y a vraiment des sources d'économie en production, et c'est une municipalité qui a la chance d'avoir des surfaces agricoles, ce qui n'est pas le cas de toutes les municicpalités..."

VANNES REGIE MARAICHAGE BIO PERENNO FRANCK.jpg (626 KB)

Franck, le maraîcher, est désormais employé municipal de la ville de Vannes

Une organisation originale, qui permet de proposer aux enfants des produits de qualité. De quoi prendre soin de leur santé, mais pas seulement, comme le souligne Jeanine Le Berrigaud, adjointe à l'environnement :

Écouter le podcast
"C'est dans le cadre de notre développement durable... On n'a rien inventé, en fin de compte, étant enfant, moi comme beaucoup d'autres, on a connu tout ça : c'est important que les enfants viennent voir d'où vient ce qu'ils mangent, que c'est tout près, et que ce n'est pas seulement sur les étals des marchés qu'on trouve les fruits et les légumes..."

DES LEGUMES QUI ONT UN FRANC SUCCES AUPRES DES BAMBINS

Et ça marche : à la crèche Richemont, par exemple, qui accueille 75 enfants dans le centre-ville, les fruits et légumes bio du Pérenno remportent un franc succès, comme le confirme Isabelle Marty, la cuisinière :

Écouter le podcast
"Le légume, ils le mangent presque mieux que certains féculents... Voyez, la courge spaghetti de Franck, du potager : au début ils ont fait des yeux bizarre, et maintenant, on voit ce midi, c'est un légume qui est très très bien passé... On leur présenté Franck, pour les plus grands, c'est Franck qui fait pousser des légumes dans le jardin : cela aide à faire manger des légumes aux enfants.. et puis la qualité : c'est génial !.."

Pour Franck, le maraîcher, c'est un changement de vie : lui qui était à son compte, à Plouhinec, se retrouve employé par une municipalité.. mais il n'a aucun regret :

Écouter le podcast
"Le maraîchage, c'est un métier très précaire : l'essentiel des revenus, et de l'activité, est sur 6 mois, si les 6 mois se passent mal, c'est une précarité d'un an, et des difficultés qui durent au minimum un an... donc j'ai le plaisir de faire mon métier, sans toutes ces contraintes.. je n'ai que le bon côté..."

Trois crèches de la ville sont livrées en fruits et légumes du Pérenno. Les surplus sont donnés à l'épicerie solidaire. A terme, les cantines des écoles vannetaises pourraient elles aussi bénéficier de ces fruits et légumes bio.