Actualités régionales

Confinement : premiers contrôles en Bretagne !

17 mars 2020 à 17h22 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Yann Launay pour Hit West

"Nous sommes en guerre ... sanitaire" a déclaré hier soir le Président Emmanuel Macron à la TV, devant plus de 35 millions de Français. Depuis midi, nous sommes confinés pour freiner la propagation du coronavirus… 100 00 policiers et gendarmes sont mobilisés sur le territoire pour faire respecter les consignes sanitaires. Reportage de Yann Launay autour de Vannes.

A 12 heures, des points de contrôle se sont mis en place autour de Vannes : des gendarmes et des policiers vérifient les attestations de déplacement dérogatoire. Mais pas de verbalisation les premières heures, il s'agissait dans un premier temps de faire de la pédagogie, comme sur ce contrôle mené par la police nationale au rond-point des Trois Rois :

Écouter le podcast

"Bonjour Monsieur, vous avez votre papier de sortie ? J'en ai dans le coffre, mais ils ne sont pas remplis..."Vous circulez pour quel motif ? " "Là je sors du travail, je rentre chez moi, et après je pars chez mes parents pour le confinement" "Donc là vous restez confinés pendant 15 jours, en évitant les sorties..."

La verbalisation pour bientôt

Les agents de police doivent répondre aux nombreux cas particuliers qui se présentent :

Écouter le podcast

"Bonjour Monsieur, pouvez-vous me présenter l'attestation de déplacement s'il vous plaît ?" " Je travaille pour la grande distribution, pour les guides touristiques..." "Mais ce n'est pas indispensable, ce n'est pas de l'alimentaire..."

L'attestation est à télécharger sur le site du ministère de l'Intérieur : interieur.gouv.fr, vous y trouverez aussi le détail des restrictions et des dérogations possibles. Attention, dès ce mercredi, la prévention laissera place à la verbalisation, si votre déplacement n'est pas réellement justifié : il en coûtera 38 euros, et dans quelques jours, 135 euros.

Les déplacements professionnels autorisé

Sur le plan professionnel, vous pourrez sortir de chez vous pour aller au travail et en revenir, si vous ne pouvez pas faire de télétravail. Et les déplacements professionnels seront autorisés lorsqu'ils sont inévitables et nécessaires à la continuité des services de base, comme l'explique le préfet du Morbihan, Patrice Faure à Yann Launay.

Écouter le podcast

"Les transporteurs routiers qui par exemple vont transporter les semences pour les agriculteurs, pourront circuler librement, comme les intervenants sur les réseaux électrique par exemple, mais ils devront tout se munir du formulaire. Mais l'idée, c'est que l'on ne télécharge pas beaucoup ce document, ce qui serait une preuve de la réduction drastique de nos mouvements..."

Les forces de l'ordre ont vocation à contrôler tous les déplacements, tous les mouvements, et pas seulement les véhicules :

Écouter le podcast

"Il s'agit pour nous, en étant vraiement présents, en étant visibles, d'être extrêmement convaincants, sur tous les panels de la population, des enfants aux personnes âgées : il faut que les enfants arrêtent de sortir jouer au foot avec leurs copains, il faut que les voisins arrêtent de venir boire le café... Restez chez vous, de façon à ce que le virus ne circule plus..."