Circulation à Nantes : les aménagements post-confinement resteront pour la plupart

2 février 2021 à 6h08 - Modifié : 2 février 2021 à 6h25 par Dolorès CHARLES

La circulation à Nantes, et les aménagements pensés et mis en place après le premier confinement seront pérennisés pour la plupart. Le point avec Cédric Mané.

Le quai de la Fosse sur une voie, la fermeture du pont Saint-Mihiel, les voies cyclables agrandies rue de Strasbourg, la vitesse limitée à 30 km/h, l'aide au financement de la réparation des vélos, ou la piétonnisation... Des modifications sur la circulation mis en place depuis le printemps 2020. Hier, les élus de l'agglomération devoilaient le résultat de la concertation "La rue pour tous" lancée pour valider, ou pas, ces nouveaux aménagements post-coonfinement et diversement appréciés des automobilistes et usagers de la route. Parmi les axes modifiés, il y a évidemment le quai de la Fosse. Johanna Rolland et ses adjoints n'ont pas entièrement reconduit l'expérimentation lancée au printemps :

Écouter le podcast

"Sur le Quai de la Fosse, la décision c'est de maintenir en sens entrant en venant de l'Ouest vers le centre, on maintient la voie de vélo bus qui avait été imaginée pour développer la pratique cyclable et les transports en commun, en revanche dans le sens sortant on a constaté une montée du trafic, des bouchons, donc là on réouvre à deux voies..."

Satisfaire tout le monde n'est pas simple

Parmi les objectifs de la concertation : réduire le nombre de déplacements en voiture de 43 à 27% et parvenir à terme à 30% de déplacements à pied.
Mais satisfaire tout le monde n'est pas simple :

Écouter le podcast

"Notre objectif est de passer de 43 à 27%, c'est un engagement déterminé, volontaire, en même temps ce n'est pas zéro voiture, parce que ce n'est pas possible pour plein de raisons. Ce qui va permettre de décongestionner ce n'est pas seulement ça, c'est aussi de continuer de développement des transports en commun partout... N'oublions que pour que celles et ceux qui sont obligés de prendre leur voiture, parce que pour certains il n'y a pas d'autres options, puissent le faire de la meilleure des manières possibles, il faut que tous ceux qui peuvent faire autrement, en transport en commun, à vélo, covoiturage ou marche à pied, puissent le faire..."

IMG_3535.JPG (1.22 MB)

Le dossier qui résume l'ensemble des expériences menées tient en près de 40 pages, mais évidemment certaines modifications ont plus fait tiquer que d'autres, comme le quai de la Fosse ou la rue de Strasbourg.

Les principales informations à retenir avec Cédric Mané :

Écouter le podcast

"Le gros point de friction c'est le Quai de la Fosse, il repasse à deux voies pour les voitures qui circulent dans le sens de sortie de la ville, mais il reste à une voie en direction du centre. Le pont Anne-de-Bretagne reste tel quel, avec une voie pour les voitures de chaque côté. Autre point très discuté : le pont Saint-Mihiel qui enjambe l'Erdre, il rouvre à la circulation des voitures dans un sens. L'idée est de débloquer un peu le centre-ville ... Deux points noirs dans le centre : le double rond-point situé en bas de Talensac et la rue de Strasbourg qui elle ne bouge pas. A noter que les rues piétonnisées le seront de nouveau, mais ce ne sera pas avant la réouverture des bars et des restaurants..."