Centrale de Cordemais : Grosvalet écrit à Valls

19 avril 2016 à 2h26 par La rédaction

HIT WEST
L’avenir de la centrale thermique de Cordemais… Il y avait un doute sur la volonté du GVT d’anticiper sa fermeture. Or, elle emploie près de 600 salariés et assure 25 % de la consommation électrique annuelle de la région, rappelle Philippe Grosvalet, le président de Loire-Atlantique, dans un courrier adressé à Manuel Valls… Mais Matignon a rassuré les élus, la centrale ne fermera pas. La Préfecture a précisé elle hier ""que le projet d'EDF de fermeture anticipée de cette centrale électrique intensive en émissions de CO2 ne concernait que les tranches fonctionnant au fioul.""