Actualités sportives

C'était il y a un an... Emi Sala

21 janvier 2020 à 07h06 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Hit West (archives)

L’attaquant argentin Emiliano Sala, disparaissait en mer, dans la Manche le 21 janvier 2019, alors qu’il rejoignait son nouveau club Cardiff.

Triste journée à la Jonelière. Il y a un an le 21 janvier 2019, l’attaquant argentin Emiliano Sala, disparaissait en Manche, alors qu’il rejoignait son nouveau club Cardiff, au Pays de Galles, après un dernier aurevoir à ses collègues et coéquipiers du FC Nantes. Le petit avion à bord duquel il avait pris place avec le pilote David Ibbotson s’est abîmé en mer en soirée. Le corps du joueur avait été retrouvé grâce au chercheur d’épaves David Mearns, au cours de recherches reprises grâce à une cagnotte en ligne. Une cagnotte largement alimentée par le milieu du football.

Des chants à la 9è minute

Ici à Nantes, personne n'a oublié l’attaquant parmi les supporters du Kop. Comme à chaque rencontre à domicile depuis un an, le numéro 9 est acclamé à la 9ème minute de jeu. Ambiance lors du match de coupe de France contre Lyon, au micro de Simon Reungoat.

Écouter le podcast

"... (ambiance)... ça chantera pendant encore plein d'années à la 9è minute, c'était quelqu'un qui lâcherait rien...Un souvenir grave, on a pleuré, ça chante toujours pour lui. Non, on n'oublie pas, il est toujours dans nos coeurs... Il a inscrit beaucoup de buts à Nantes et il a marqué son histoire à Nantes et sa disparition nous a tous affecté, et on acclame toujours son nom, et ça fait chaud au coeur..."

42 buts sous les couleurs du FC Nantes en 120 matchs entre 2015 et 2019. La Beaujoire rendra ce dimanche un hommage appuyé à "Emi" lors du match face à Bordeaux, autre club de l'argentin. Les Canaris joueront avec un maillot spécial aux couleurs de l’Argentine, et les maillots seront vendus. Les bénéfices seront reversés aux deux clubs formateurs du joueur en Amérique du Sud.

Une fresque à son effigie est aussi prévue à Carquefou (où le joueur habitait), avec l'artiste argentin Gabriel Gifra comme à Progreso le village natal d'Emiliano. La Ville étudie l'idée mais elle y est favorable.

Un litige financier toujours en cours

Le litige au sujet du paiement du transfert du joueur est toujours dans l’impasse. Où en est-on un an après Simon Reungoat ?

Écouter le podcast

"Eh bien le conflit s'est enlisé entre le FC Nantes et Cardiff City. Les dirigeants Gallois, après avoir dignement rendu hommage à leur nouvel attaquant disparu, ont estimé qu'il n'était finalement pas officiellement l'un des leurs au moment du crash. Cardiff a bloqué le paiement en 3 fois du transfert estimé à 17 millions d'euros. Saisie du litige, la FIFA a donné raison au FCN et menacé le pensionnaire de Première League d'une interdiction de recrutement durant 2 saisons s'il ne payait pas la première tranche de 6 millions d'euros. Refus de Cardiff, qui a fait appel devant le TAS, le Tribunal Arbitral du Sport basé en Suisse.Le verdict, qui devrait être favorable au club nantais, est attendu en début d'été prochain. Il s'agira alors de refermer enfin cette vilaine parenthèse."