Bretagne

C'est parti pour le recensement 2020

16 janvier 2020 à 06h22 Par Dolorès CHARLES
Recensement
Crédit photo : Pixabay

Vous aurez peut-être la visite d’un agent recenseur, dans les jours ou les semaines qui viennent : le recensement 2020 démarre ce jeudi. En Bretagne et Pays de la Loire, 2.400 agents vont sonner aux portes d'ici le 22 février.

Tout le monde ne sera pas recensé cette année : vous le savez, depuis l’adoption d’une nouvelle méthode en 2004, une enquête de recensement est menée chaque année, mais auprès d’une partie seulement de la population. Comment ça marche, et qui sera recensé ? La réponse de Tristan Picard, chef du service statistique à l’INSEE Bretagne avec Yann Launay.

Écouter le podcast

« Si on habite dans une commune de moins de 10 000 habitants, le recensement est exhaustif mais tous les 5 ans : si vous habitez dans la même commune pendant 5 ans, vous serez forcément recensé une fois. Si vous êtes dans une commune de plus de 10 000 habitants, c’est un recensement par échantillonnage : il est possible de ne jamais être recensé… En fait on répartit les logements de chaque commune de plus de 10 000 habitants en 5 zones, et chaque année on tire dans une des zones pour faire l’enquête : on calcule le nombre moyen de personnes par ménage, et on le multiplie au nombre de logements de la commune… »

EOU5_ClXUAALFJS.jpg (199 KB)

A Nantes par exemple, 60 agents vont recenser 15 mille 113 logements, soit 8% des logements de la ville… plus de 3 00 logements concernés à Saint Nazaire, et plus de 2.300 à Laval.

Petit rappel pratique

Comment l’enquête de recensement se déroule-t-elle concrètement, et qu’aurez-vous à faire si vous êtes concerné ?

Écouter le podcast

« L’agent recenseur se déplace chez l’habitant, et va donner soit la notice pour répondre sur internet, soit, si la personne ne peut répondre par internet, et l’agent va déposer des questionnaires "papier". Sachant que la méthode par internet est désormais majoritaire et simple : pour une famille de 2 adultes et 2 enfants, cela prend 15 minutes… »

Peut-on refuser de répondre à l’enquête ?

Écouter le podcast

« On fait surtout appel au sens civique des gens : le recensement est utile pour tous, et permet de définir les politiques publiques, la construction d’écoles, de lycées… Oui, techniquement c’est possible de ne pas répondre, mais c’est quelque chose que l’on ne conseille pas, bien sûr… En Bretagne, on est à plus de 97% de personnes recensées qui répondent chaque année. »

Un recensement pour connaître les évolutions sociales

Le recensement permet d'obtenir des données complètes et objectives pour mesurer certaines évolutions sociales. C'est le cas de la composition familiale : en 2018, une nouvelle question a été posée, pour connaître les liens familiaux des habitants d'un même logement. Et pour la première fois, des chiffres complets viennent d'être présentés par l'INSEE. Des chiffres qui montrent que dans l'Ouest, les familles monoparentales et les familles recomposées sont moins nombreuses qu'ailleurs en France, comme le souligne Marie Sala, de l'INSEE Bretagne :

Écouter le podcast

"En Bretagne, 72% des enfants vivent dans une famille "traditionnelle", c'est à dire avec leurs 2 parents, et ils sont les seuls enfants du couple. La région Pays de la Loire est la région de France qui compte la plus forte part d'enfants vivant dans une famille traditionnelle : 74%."

Toutes les infos sur ce site : https://le-recensement-et-moi.fr/rpetmoi/accueil