Actualités régionales

C'est parti pour la Brest Atlantiques !

05 novembre 2019 à 07h15 Par Dolorès CHARLES / Alexandra BRUNOIS
port de Brest
Crédit photo : @Batlantiques Yvan ZEDDA

Le départ de la Brest Atlantiques reporté au mardi 5 novembre 11h.

De la voile, avec la Brest Atlantiques, cette nouvelle course en double longue de 14 000 milles nautiques entre Atlantique Nord et Atlantique Sud ! Départ de Brest vers Rio de Janeiro au Brésil, puis direction Le Cap en Afrique du Sud, avant de remonter vers le Finistère. Les 4 maxi-trimarans les plus rapides au monde sont au départ.

Problème : la météo. Pour rappel, la course qui devait partir dimanche a été ajournée compte tenu de la tempête Amélie. Ecoutez l'avis du breton Thomas Coville, invité de Simon Reungoat dans Kop West.

Écouter le podcast

"Il n'y pas très longtemps, on a tous été émus par des accidents ... (NDLR - l'accident qui a fait 3 morts au large des Sables-d'Olonne en juin dernier, 3 sauveteurs de la SNSM lors de la tempête Miguel), et quand nous on est des professionnels, et quand on peut choisir, et quand on peut montrer que la mer c'est quelque chose contre laquelle il faut parfois avoir de l'humilité, il faut savoir dire non, là c'est trop fort... Quand on a le choix, même vis à vis des gens de la SNSM qu'on supporte tous, les 4 Ultimes - les 4 concurrents - cela a été assez facile de se mettre d'accord pour ne pas y aller si les conditions étaient trop fortes dimanche."

Resté à quai, le skipper breton Yves Le Blevec sur "Actual Leader" comprend ce report autant qu'il est impatient de partir...

Écouter le podcast

« On est quand même début novembre, on est en plein dans la période où il y a des dépressions de assez fortes qui peuvent arriver à la pointe de Bretagne. Personne n’a envie d’aller défier les éléments, il n’y a aucune raison d’aller faire les malins. Tout simplement, on ne peut même sortir du port de Brest, de la rade… Brest c’est sympa mais nous ce dont on a envie c’est d’aller naviguer. On a un bon bateau, capable de faire cettre trajectoire à une très belle moyenne, avec une très belle vitesse. On n’a aucun complexe, aucun état d’âme… et on verra ce que ça donnera à l’arrivée. »

Départ des 4 maxi-trimarans dès 7h30 et toutes les 15 minutes jusqu’à 8h30, dans le goulet de Brest.

Thomas Coville sur Sodebo est très enthousiaste à l'idée de se lancer à l'assaut de l'Atlantique...

Écouter le podcast

« Moi ça fait longtemps que je ne me suis pas aligné à une course en ayant autant cet enthousiasme de jeune premier… de me dire je sais pas tout, je vais découvrir, apprendre avec des bateaux qui font 22 mètres par 23 par 35. Tous les bateaux sont encore un peu différents… Cette course elle est longue, elle va être difficile, elle est audacieuse, une nouvelle histoire et on ouvre une page de la course au large et j’avoue que j’ai hâte ».

Départ de Brest vers Rio de Janeiro au Brésil, puis direction Le Cap en Afrique du Sud, avant de remonter vers le Finistère…

Une course en équipage avec 4 capitaines chevronnés : Yves Le Blévec sur Actual Leader, Franck Cammas sur Edmond de Rothschild, Thomas Coville sur Sodebo et François Gabart sur Macif.

La Direction de la course s'est prononcée pour un report du départ à ce mardi à 11 heures.