C'est la rentrée !

12 mai 2020 à 3h28 par Alexandra BRUNOIS

Après deux mois sans école, c'est le retour en classe à partir d'aujourd'hui pour 1 million d'élèves en France et évidemment dans l'Ouest. Une rentrée préparée avec les plus grandes précautions dans les établissements. Reportage dans l'école privée Saint-Joseph à Elven, dans le Morbihan.

HIT WEST
Après le confinement, on prépare les classes à l'école Saint-Joseph d'Elven
Crédit: Yann Launay

Si la plupart des grandes villes ont choisi une rentrée jeudi… comme à Nantes et Rennes par exemple… des élèves seront sur le banc de l’école dès aujourd’hui dans l’Ouest… comme à Châteaulin dans le Finistère et La Roche-sur-Yon en Vendée.

A Rennes, ils étaient 10 à manifester devant l’Inspection académique hier matin… A l’appel du syndicat FO, 5 parents d’élèves et 5 enseignants ont manifesté contre « l’ouverture coûte que coûte des établissements scolaires » cette semaine.

RENTREE SCOLAIRES ECOLIERS CARTABLES.jpg (393 KB)

Les témoignages de cafouillages se multiplient de la part de professeurs dans l'organisation du retour des enfants à l'école... Il y aurait une grande disparité selon les établissements... Caroline Drouvot est secrétaire départementale "CGT Educ’Action" en Vendée et enseignante au Lycée Atlantique de Luçon...

Écouter le podcast
« Comment faire la classe quand on est à un mètre de distance, quand on ne peut pas prêter du matériel, quand on ne peut pas transmettre des papiers par exemple parce qu’on sait très bien que le virus circule via les papiers aussi. Ça va être très très très compliqué pour des jeunes enfants notamment dans le 1er degré… on a des retours d’ATSEM qui gardaient des enfants de soignants qui ne font que pleurer car ils ne peuvent pas avoir ce lien social qu’ils ont toujours eu avant. Et cela génère un stress… tous les établissements par exemple scolaires de Vendée ne sont pas conditionnés avec le métrage par salle pour recevoir une quinzaine d’élèves. Il y a tellement de questions et rien n’est forcément mis en place correctement et concrètement. On n’est pas prêts ! ».

Caroline Drouvot, secrétaire départementale "CGT Educ’Action" invitée de Sur Place ou à Emporter

LA PRE-RENTREE DES ENSEIGNANTS

Les enseignants du premier degré ont repris le chemin de l'école... au moins pour une bonne partie d'entre eux ! C'était la prérentrée, hier lundi, qui se poursuit souvent ce mardi. Il faut reconfigurer les lieux pour pouvoir appliquer les mesures de sécurité sanitaire. La rentrée des élèves, ce sera jeudi dans une grande partie des établissements de l'Ouest. Ce sera le cas par exemple à l'école St Joseph d'Elven, près de Vannes, où Marie, enseignante en CM2, prépare sa salle de classe :

Écouter le podcast
"On a toutes les tables à bouger pour réorganiser l'espace, pour que les élèves aient au moins 1,50 m de distance entre eux. L'organisation de la journée sera totalement différente : on va passer beaucoup de temps à se laver les mains, à répéter les gestes barrières, et surtout à rassurer... J'ai hâte de retrouver mes élèves... J'étais confinée seule, donc revoir mes élèves, revoir mes collègues, cela va faire du bien..."

PRERENTREE DECONFINEMENT ECOLE ST JOSEPH ELVEN COUR.jpg (383 KB)

UN PROTOCOLE SANITAIRE ADAPTE

Pour appliquer le protocole sanitaire du gouvernement, tout le fonctionnement de l'école doit être revu et adapté : disposition des tables dans les classes, points de lavage des mains, configuration de la cantine, de la cour de récréation, et bien sûr la circulation des élèves dans les bâtiments... Exemple avec cette répétition générale orchestrée par le directeur, Ronan Lessard :

Écouter le podcast

Une préparation qui va se poursuivre ce mardi, et l'école a déjà beaucoup changé, y compris à l'extérieur, dans la cour de récréation, où des plots et des barrières délimitent des espaces qui seront réservés aux différents groupes d'élèves... Les récrés s'annoncent beaucoup plus calmes qu'il y a 2 mois :

Écouter le podcast
"Tous les jeux, pratiquement, sont interdits : pas de jeux de ballons, pas de vélos, pas de trotinette... On a été obligés de créer des sas où les enfants prendront l'air, mais se dépenser, ce sera compliqué..."

PRERENTREE DECONFINEMENT ECOLE ST JOSEPH ELVEN AFFICHE GESTES BARRIERES.jpg (322 KB)

ENTRE APPREHENSION ET IMPATIENCE

Devant le lourd protocole sanitaire à mettre en place, Agnès, enseignante en CP, est partagée entre l'envie de retrouver ses élèves, et une certaine appréhension :

Écouter le podcast
"Il y a beaucoup de contraintes, je m'imagine aussi dans la tête des enfants qui ne vont pas retrouver leur classe, leurs habitudes, leurs copains... Et là, le but c'est vraiment de trouver des astuces pour les rassurer, pour qu'ils retrouvent leurs repères et le plaisir d'être là, c'est la priorité... C'est inédit, à nous d'inventer aussi, et d'essayer de se débrouiller au mieux..."

Une rentrée attendue avec impatience par certains élèves : c'est le cas d'Estelle, en CM2, qui vivait de plus en plus mal le confinement :

Écouter le podcast
"C'était un petit peu dur, le pire c'était de supporter mon frère... Je suis contente... Après, les tables seront moins groupées en classe, mais c'est normal : le coronavirus est toujours là, on ne sait jamais... Je me lave beaucoup les mains, je mets un bras devant moi... Je ne peux pas dire que c'est facile non plus, il faut s'habituer..."

Dans un premier temps, jusqu'à fin mai, ce sont les élèves de CP, CE1 et CM2 des familles volontaires qui seront accueillis, à l'école St Joseph d'Elven, en plus des élèves prioritaires de tous niveaux. Cette semaine autour de 220 élèves seront accueillis, sur un effectif total de 585.