C'est fini pour Parcoursup !

21 septembre 2018 à 3h53 par Alexandra BRUNOIS

C'est la fin du processus Parcoursup : la plateforme ferme ce vendredi. Mais jusqu'au bout les "recalés" de Parcoursup sont accompagnés pour trouver une formation.

HIT WEST
Crédit: Yann Launay

A Rennes, la Commission d'Accès à l'Enseignement Supérieur s'est réunie pour une 10ème et dernière fois, au rectorat. Une commission composée de responsables d'universités, de proviseurs de lycées, de membres du service d'orientation. Il restait 16 dossiers à examiner, pour l'ensemble de l'académie. Xavier Tripoteau est vice-président formation à l'Université de Bretagne Sud, et son objectif, avec ses collègues de la Commission, était bien de faire des propositions jusqu'au bout à ces 16 jeunes...

Écouter le podcast
"Le rôle de la commission était avant tout d'opérer un traitement humain sur les propositions d'affectation, avec l'objectif de mettre le jeune dans une situation de réussite. La grande nouveauté de Parcoursup par rapport à Admission Post-Bac, c'est que le jeune finalement a un champ des possibles jusqu'à mi-septembre, alors que dans le système APB, une fois qu'il avait fait ses voeux, il ne pouvait plus revenir sur ses choix d'orientation."

Au total, pour l'académie de Rennes, 633 dossiers ont été traités par laCommission, et dans la moitié des cas, l'une des propositions alternatives a été acceptée par le candidat, à la satisfaction de Xavier Tripoteau :

Écouter le podcast
"C'est un chiffre intéressant. Vous allez me dire : que se passe-t-il pour ceux qui n'ont rien accepté ? Et bien le candidat a trouvé lui-même une formation, par apprentissage par exemple, ou dans une autre région, parce que nous ne pouvons traiter que les formations de notre région."

Mais le recteur assure que l'Education nationale n'oublie pas les candidats qui n'ont pas encore de solution, ou qui n'ont plus donné de nouvelles...

Écouter le podcast
"Nous appelons individuellement chacune de ces personnes pour bien vérifier que s'ils n'ont pas répondu aux propositions complémentaires, c'est pour de bonnes raisons, parce qu'elles ont pu trouver une solution de leur côté. On ne laisse personne sur le bord de la route, y compris ceux qui ne nous répondent pas, que l'on relance."

Alors, Parcoursup est-il plus efficace qu'APB, Admission Post-bac ? Xavier Tripoteau en tous cas en est convaincu

Écouter le podcast
"C'est mieux parce qu'on laisse plus de temps au jeune pour formuler ses voeux. C'est mieux parce qu'il y a un accompagnement humain derrière l'algorythme, et c'est mieux parce qu'il y a une grosse partie orientation."

Et c'est mardi que l'on connaîtra le bilan chiffré de cette première année de Parcoursup. On connaîtra notamment le nombre de jeunes toujours sans affectation.

Un reportage de Yann Launay