Pays de la Loire

Bretignolles s’enflamme autour du projet de port

10 octobre 2019 à 17h44 Par Emilie PLANTARD
Crédit photo : La Vigie

Le projet de port de plaisance de Bretignolles sur Mer en Vendée a été déclaré d’utilité publique par la préfecture de Vendée, en juillet dernier. Une décision qui révolte les opposants.

Le projet est né à l’aube des années 2000 mais il manquait d’engagement écologique. Cette faille semble aujourd’hui comblée et la préfecture de Vendée a officiellement reconnu le projet d’utilité publique en juillet dernier. La communauté de commune, qui a repris le projet en 2015, a donc démarré les travaux il y a quelques semaines.

Sur le terrain, la fronde s’organise. Les opposants au projet dénoncent l’impact écologique de la construction d’un port et sa pertinence. Pour eux, le dossier de cette construction de port de plaisance comporte de nombreuses failles. Jean-Baptiste Durand est président de l’association La Vigie :

Écouter le podcast 

"Nous avons étudié ces documents et nous avons proposé des contre-expertises, nous les avons publiées, nous avons répondu aux enquêtes publiques, rien n’est entendu et les experts sont formels, il y a là des règles qui ne sont pas, juridiquement même, conformes à ce qu’on doit faire pour protéger la nature et l’environnement, et répondre aux exigences et aux directives de l’Etat sur cette question."

Les pelleteuses ont commencé leur travail

Accompagnées par des cabinets d’avocats, les associations ont déjà déposé 5 recours au tribunal administratif contre le projet de port de plaisance. L’objectif est de prouver les incohérences du dossier et ses illégalités. Sauf que les travaux ont commencé…

Écouter le podcast

"Il y a déjà 2 recours, un sur le SCOT, un sur le PLU. Après la déclaration du préfet de Vendée, nous avons déposé un recours contre la décision d’utilité publique. Nous venons de déposer un autre recours contre l’autorisation d’aménager ; C’est très simple monsieur le préfet. Nous vous demandons de stopper ce chantier et d’attendre les jugements à venir, pour voir si tout est conforme."

Bretignolles, future ZAD ?

Le chantier a démarré il y a quelques jours seulement, sous les yeux des riverains et des défenseurs du site, choqués. Une manifestation a été organisée le 6 octobre dernier, elle a réuni plusieurs milliers de participants sur la dune. Depuis quelques jours, des opposants plus radicaux ont rejoint le mouvement et ont réussi à faire stopper les travaux. La communauté de communes de Saint-Gilles-Croix-de-Vie a porté plainte et demande aux « zadistes » de quitter la zone. L’ambiance sur place est, semble-t-il, détestable.

Écouter le podcast

"Les juges demain nous donneront raison mais le problème c’est qu’en France les recours ne sont pas suspensifs et nous sommes devant cette carence qui nous oblige à voir des gens passer en force, lancer des ouvrages et prendre des risques d’affrontement avec les opposants qui seraient radicaux. C’est ce qui s’est passé à Sievens, à Bennac, c’est ce qui se passe à Caussade. Ces carences de recours suspensifs nous mènent à un véritable désastre."

Une seconde manifestation est prévue devant la préfecture de La Roche-Sur-Yon le 19 octobre prochain.