BlaBlaCar : le licenciement d'un cadre jugé abusif à Nantes

5 juillet 2016 à 6h26 par La rédaction

HIT WEST
Sans surprise, le licenciement a été jugé abusif par les Prud’hommes... Ce cadre bordelais, employé d’une société de Bouguenais, avait été licencié au printemps pour avoir fait du vo-voiturage avec sa voiture de fonction, et redistribué l’argent « gagné » via BlaBlaCar à deux associations. L'entreprise devra lui verser 29 000 €, soit l'équivalent de six mois de salaire.