Benjamin Biolay, favori des victoires de la musique

12 février 2021 à 8h11 - Modifié : 12 février 2021 à 12h52 par Dolorès CHARLES

HIT WEST
Crédit: Hit West

C'est ce soir les Victoires de la musique, présentées par Stéphane Bern et la bretonne Laury Thilleman. Grand favori, Benjamin Biolay, que Lucas a reçu en toute intimité dans son émission "Une heure avec" le dimanche soir sur Hit West.

Ce soir sur France 2, c'est la 36ème cérémonie des "Victoires de la Musique" à la Seine Musicale à Paris. Jean-Louis Aubert est le président d'honneur et le grand favori cette année, c'est Benjamin Biolay avec trois nominations dans les catégories "Artiste", "Album" et "Chanson originale de l’Année" avec "Comment Est Ta Peine" diffusé sur Hit West. Lucas a reçu Benjamin Biolay dans son émission "Une heure avec...". Ce fidèle des Victoires depuis son premier album "Rose Kennedy" en 2002, parle de son attachement à cette cérémonie :

Écouter le podcast

"C'est une soirée déjà assez chouette mais c'est une soirée qui fait un peu peur, pour cause de direct. C'est comme un gala, je ne vois pas comme les autres soirées de l'année en musique, mais c'est quand même une relative chance d'y être, cd'y être depuis 20 ans comme moi... c'est une chance folle d'y être... C'est quelque chose d'important pour moi. Quand on y est de temps en temps, tous les 3-4 albums comme moi, c'est formidable... ça veut dire que je ne suis pas complètement largué encore... En plus, tu te réinventes de disque en disque, c'est plaisant de savoir que les Victoires te suivent tout au long de ta carrière ? C'est toujours étonnant !"

Les Victoires : pas une première, pour Biolay

Benjamin Biolay a déjà reçu des Victoires de la Musique, comme en 2010 avec son double album "La Superbe". Il se remémore ce moment et revient de ses trois nominations pour son nouvel album "Grand Prix" :

Écouter le podcast

"C'est un souvenir étonnant parce que j'avais très mal au dos, j'ai failli ne pas y aller ... souvent quand j'ai le trac ou des angoisses, je somatise par le dos et donc j'avais une ceinture, j'avais l'impression d'être le président Kennedy (...) Un album c'est deux ans à y penser tous les jours quand même et puis c'est un processus long, moi j'ai beaucoup de casse. Je ne publie pas tout ce qu'enregistre loin s'en faut (...) J'ai toujours peur de sortir un album mais c'est un trac hyper sain. Après en vieillissant, la raison du trac change : ma préoccupation maintenant c'est les gens qui m'aiment bien, le public d'abord... Je ne vais pas me dire "j'espère qu'avec ça je vais faire la couv' de ... Je ne vais pas penser aux médias tout de suite et peut être que plus jeune on y pense un peu trop... Il faut se concentrer sur la musique (et pas sur le marketing) c'est un marathon d'essayer de faire une discographie. Moi le jour sort l'album, je pense au prochain ... c'est l'envie de fabriquer des objets qui s'écoutent, mais cela reste des objets."

"Un artiste", pas un compliment

Ecoutez aussi le "coup de gueule" de Benjamin Biolay à propos de la légion d'honneur remise à Michel Sardou pendant la crise. Au micro de Lucas, Benjamin évoque aussi la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement :

Écouter le podcast

"Le terme d'artiste c'est ampoulé, chez moi cela voulait dire neuneu, donc. Quand on disait lui il est un peu artiste, ce n'était pas du tout un compliment... On ne va retomber dans le débat actuel, mais il n'y a pas beaucoup de considération pour les artistes (même avant la crise ?) Je trouvais déjà pas génial la façon dont on parlait de nous avec une sorte de condescendance teintée de mépris, on était sous respirateur artificiel de l'argent public, alors qu'en vérité, on en rapporte plein..."

Autres "artistes" en lice ce vendredi soir aux 36è Victoires de la musique : Gaël Faye, Vianney, Julien Doré, Grand Corps Malade, Yseult et Camilla Jordana. Le chanteur Hervé lui pourrait être le 6ème breton sacré, après Miossec, Renan Luce ou encore Yann Tiersen. La chanteuse Suzane (invitée du Réveil de l'West ce matin) est nommée dans la catégorie « meilleure artiste féminine ».

L'interview intimiste de Benjamin Biolay est à retrouver en intégralité dans les podcasts d' "Une heure avec..." !